Société

Vaccination : de plus en plus de Français réticents

Par Martine Bréson, France Bleu Paris mardi 21 avril 2015 à 5:00

Vaccination  Paris
Vaccination Paris © pepsal.org

Cette 9ème semaine de la vaccination, qui se déroule du 20 au 25 avril 2015, a pour thème la mise à jour des vaccins. Aujourd’hui, les Français hésitent de plus en plus à se faire vacciner.

Les Français sont de plus en plus réticents face à la vaccination. Nombreux sont ceux qui regardent les vaccins avec méfiance et qui refusent certains vaccins pour leurs enfants. Une réticence liée à la crainte d'effets secondaires et à une remise en question de l'utilité de certains vaccins.

Selon le Baromètre santé l'Institut nationale de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) 2011, une grande majorité de Français (81 %) est quand même  favorable à la vaccination. Ce moyen de prévention des maladies infectieuses est donc reconnu. Malgré tout, il y a 1% des Français qui se déclare défavorable au vaccin rougeole rubéole oreillons (RRO) et 9% qui sont contre la vaccination contre le virus de l’Hépatite B.

Un Français sur cinq n’est pas à jour

Selon l’Inpes, le suivi vaccinal n’est pas toujours idéal : 28 % des Français ne connaissent pas la nature de leur dernier vaccin et 19 % des 15-79 ans estiment ne pas être à jour de leurs vaccins. Un Français sur cinq ne serait ainsi pas protégé de manière optimale face aux maladies infectieuses.

Ne plus être à jour c'est prendre le risque de ne plus être protégé. Contre certaines maladies infectieuses (rougeole, rubéole, coqueluche, tétanos…), il faut bien souvent faire un ou plusieurs rappels, en plus de la première dose de vaccin. Etre à jour de ses vaccinations, c’est avoir reçu toutes les doses des vaccins recommandées (rappels compris) selon son âge.

Si l’on n’est pas à jour, il est possible de reprendre la vaccination là où on s’est arrêté. C’est ce que l’on appelle la mise à jour ou le rattrapage précise l’Inpes.

Semaine de la vaccination

Toute la semaine, des expositions sont organisées pour informer et sensibiliser le public. La mise à jour des vaccins est comme en 2013 et 2014 la priorité nationale retenue pour cette année 2015. C’est le ministère chargé de la Santé et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé qui coordonnent au niveau national cette Semaine de la vaccination organisée, en région, par les ARS, Agences régionales de santé.