Société

Vague de grand froid : ne chauffez pas trop vos logements !

Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère dimanche 15 janvier 2017 à 21:27

Il va falloir y aller piano sur le thermostat !
Il va falloir y aller piano sur le thermostat ! - Source Wikimédia Commons - © Santeri Viinamäki

Afin de ne pas mettre le réseau sous trop haute tension, Gaz et Électricité de Grenoble appelle les citoyens à ne pas trop consommer d'électricité. Les réserves d'énergie sont faibles et chaque geste compte.

Entre 8h et midi, puis entre 18h et 20h. Voilà les tranches horaires durant lesquelles la consommation électrique est là plus forte. À partir de ce lundi, GEG demande aux consommateurs de veiller à ne pas sur-utiliser l'électricité dans ces moments-là, afin d'apaiser la demande. "Si vous avez une machine à faire, un lave-vaisselle à lancer, attendez les heures creuses", lance Christine Gochard, la directrice générale de Gaz et Électricité de Grenoble (GEG).

Une semaine sous tension

La semaine va être longue pour le réseau électrique, notamment à cause du grand froid. Moins quinze degrés sont attendus en plaine selon Météo France, et ce de mardi à dimanche. De quoi tirer un peu plus sur les chauffages électriques dans les logements. Mais il va falloir être raisonnable, car le réseau est sous tension. "Logiquement, une température de 19 degrés dans les pièces à vivre et 17 dans les chambres doit suffire", ajoute Christine Gochard.

Les entreprises au diapason

En plus des particuliers, les entreprises et administrations doivent aussi faire des efforts. Et pour certaines sociétés, gourmandes en énergie, la production pourrait être stoppée - un arrangement prévu entre ces entreprises et RTE, Réseau de Transport d'Électricité - afin d'éviter les "délestages", c'est à dire les coupures de courant.

Réserves faibles

Car les réserves sont faibles selon RTE. Les barrages hydro-électriques manquent d'eau, et ne produisent pas à plein régime, et certains réacteurs nucléaires sont à l'arrêt. La vague de grand froid va donc mettre la France sous tension électrique, sans mauvais jeu de mots. Jeudi et vendredi seront les jours les plus dangereux, mais si tout se passe bien, et que chacun fait des efforts, aucune coupure n'aura lieu, jure RTE. Celles-ci dureraient deux heures, dans une zone limitée. Pour éviter l'absence de lumière en fin de semaine, il faudra donc baisser le chauffage les premiers jours de froid.