Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des Drômois et des Ardéchois dans la rue pour défendre l'occitan et les langues régionales

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Une vingtaine de personnes ont manifesté ce samedi 29 mai à Valence pour défendre l'occitan et les langues régionales. Une journée de mobilisation nationale lancée par le collectif d'associations "Pour que vivent nos langues".

Une vingtaine de personnes ont manifesté ce samedi 29 mai entre l'inspection académique et la préfecture de la Drôme à Valence pour défendre l'occitan et les langues régionales.
Une vingtaine de personnes ont manifesté ce samedi 29 mai entre l'inspection académique et la préfecture de la Drôme à Valence pour défendre l'occitan et les langues régionales. © Radio France - Mélanie Tournadre

Une vingtaine de personnes, drômoises et ardéchoises, ont manifesté, ce samedi matin, entre l'inspection académique et la préfecture de la Drôme à Valence, à l'initiative de l'Institut d'études occitanes de la Drôme. Cette journée de mobilisation nationale vise à défendre les langues régionales et la loi Molac. Plusieurs manifestations sont organisées un peu partout en France.

La loi Molac censurée par le Conseil constitutionnel

Le 21 mai dernier, le Conseil constitutionnel a raboté la loi Molac, une loi relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion. Il censure en partie cette loi et dit notamment non à l'enseignement en immersion, c'est à dire l'enseignement fait dans une autre langue comme le basque ou le breton. Cette loi avait été adoptée le 8 avril dernier par l'Assemblée nationale, c'est donc une immense déception pour les défenseurs des langues régionales.

Les manifestants demandent donc la révision de l'article 2 de la Constitution. Pour Isabelle Méjean, trésorière de l'Institut d'études occitanes de la Drôme : "il faut vraiment modifier cet article 2 de la Constitution parce qu'il bloque à chaque fois les avancées sur les langues régionales".

"On voudrait pouvoir développer correctement l'enseignement des langues régionales parce que maintenant la transmission, le passage en famille est très faible et donc il faut la proposer systématiquement, depuis la maternelle jusqu'à l'université sur les territoires où se parle la langue" explique Isabelle Méjean.

AUDIO - Isabelle Méjean, trésorière de l'Institut d'études occitanes de la Drôme.

"Il faut se battre pour la diversité culturelle, linguistique"

"Pour moi c'est la langue historique de mes parents et de mes ancêtres, elle est connue et écrite depuis mille ans, parlé depuis sûrement bien plus longtemps ; _sur le plateau ardéchois, la plupart des gens parlaient occitan il y a cinquante ans_"  explique Alain Charre, auteur de La Vachère, une jeunesse en montagne ardéchoise.

"L'occitan véhicule une histoire, une civilisation" - Alain Charre

"Quand on se bat pour la biodiversité, la faune, la flore, il faut aussi se battre pour la diversité culturelle, linguistique" ajoute Gérard Leynaud, qui a fait le déplacement depuis Joyeuse en Ardèche. "On voudrait pouvoir transmettre, conserver l'occitan".

Des membres de l'Institut d'études occitanes de la Drôme ont été reçus, ce samedi à la mi-journée à Valence, par le directeur de cabinet du préfet de la Drôme. Pendant une demi-heure, ils ont expliqué leur combat pour l'enseignement en immersion et les langues régionales.

Mobilisation ce samedi 29 mai à Valence pour la défense de l'occitan et des langues régionales.
Mobilisation ce samedi 29 mai à Valence pour la défense de l'occitan et des langues régionales. © Radio France - Mélanie Tournadre
Choix de la station

À venir dansDanssecondess