Société

A Valence, il est obligé de repeindre sa façade jugée trop jaune

Par Benjamin Rieth, France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 21 août 2016 à 6:00

Une façade jaune orange qui ne passe pas inaperçue
Une façade jaune orange qui ne passe pas inaperçue © Radio France - Benjamin Rieth

La semaine dernière, un immeuble de la place de la Liberté à Valence s'est refait une beauté. La façade, en plein cœur historique de la ville, a été peinte dans une teinte jaune orange pétant. La couleur ne convient pas à la mairie qui a demandée au propriétaire du bâtiment de le repeindre.

Sur la place, la façade fraîchement repeinte tranche avec la couleur des autres bâtiments. Le propriétaire a fait appliquer une peinture entre jaune et orange pétant, loin d'être discrète. Si "ça jure trop" pour Sonia, ancienne valentinoise revenue en touriste, cette nouvelle façade ravit Stéphanie : "Je trouve que ça fait de la couleur, c'est agréable, la place n'est pas assez coloré". "C'est gai et puis ça va se patiner dans le temps", ajoute, avec malice, Jean-Pierre.

Une nouvelle façade avec une couleur plus nuancée

Mais la mairie de Valence ne compte pas attendre les effets du temps pour atténuer la couleur de cette façade. Le propriétaire est donc sommé de changer cette peinture, surtout qu'il n'avait pas demandé l'autorisation avant les travaux. "Comme tout valentinois, lorsque vous refaites votre façade vous êtes tenu de déposer un dossier d'autorisation d'urbanisme [....]avec le choix des couleurs. Et selon que vous êtes dans un périmètre de protection du patrimoine, l'architecte des bâtiments de France examine également ce dossier et se prononce sur la couleur choisie", explique Franck Soulignac, l'adjoint en charge de l'urbanisme à la mairie de Valence.

Un nouveau dossier doit donc être déposé dans les prochains jours, il devra aussi respecter les couleurs autorisées dans cette partie de la ville. L'architecte des bâtiments de France s'est déjà saisi du dossier et il s'est mis d'accord avec le propriétaire du bâtiment pour une couleur plus nuancée. "J'entends beaucoup de gens dire que ça apporte de vie, sauf que nous sommes dans le centre ville historique de Valence, il y a des règles. Je demande donc à ce monsieur de se mettre en règle et en conformité", précise Franck Soulignac.