Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Valence : le ras-le-bol des AVS

mercredi 4 novembre 2015 à 20:23 Par Maxime Bacquié, France Bleu Drôme Ardèche

Les Auxiliaires de vie scolaire étaient en grève ce mercredi partout en France et notamment à Valence où une vingtaine a manifesté devant l'Inspection Académique pour protester contre des conditions de travail qu'ils jugent indignes.

Une vingtaine d'AVS a manifesté devant l'Inspection Académique de Valence
Une vingtaine d'AVS a manifesté devant l'Inspection Académique de Valence © Radio France - Maxime Bacquié

Valence, France

Des salaires trop bas et des CDD qui s'enchaînent sans fin, voilà les deux motifs principaux de la grogne des auxiliaires de vie scolaire. Ils aident toute l'année des élèves handicapés en classe. Ils ont manifesté ce mercredi pour réclamer notamment davantage de titularisation des AVS expérimentés. "Aujourd'hui un AVS travaille en moyenne 20h par semaine pour un salaire qui ne dépasse pas 600 euros," râle Emilie, AVS qui enchaîne les CDD depuis six ans. Elle s'occupe de deux enfants handicapés scolarisés au collège. "Chaque été on ne sait pas si on va repartir l'année d'après, on vit avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, c'est usant."

En 3e, à quelques mois du Brevet, Justine se retrouve sans AVS - REPORTAGE

Les AVS souhaiteraient avoir le statut de fonctionnaire

En Ardèche et dans la Drôme on compte plus de 2.000 auxiliaires de vie scolaire. Ils étaient une vingtaine à manifester devant l'Inspection Académique de Valence et une délégation sera reçue par l'Inspectrice mardi prochain. A cette occasion, les AVS réclameront notamment d'obtenir le statut de fonctionnaire, qui permettrait reconnaître les AVS comme un véritable métier, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. "On n'a aucune formation et à aucun moment on ne doit montrer nos capacités pour devenir AVS. La seule sélection, c'est le directeur d'établissement qui l'a fait au moment de recruter ses AVS", explique Joëlle, AVS dans un collège à Loriol-sur-Drôme.