Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Valence : les nouveaux profs du premier degré se préparent

mardi 25 août 2015 à 19:59 - Mis à jour le mercredi 26 août 2015 à 11:11 Par Romain Dézèque, France Bleu Drôme Ardèche

Ils sont 112 à affronter leur toute première rentrée scolaire ! Venus de Drôme et d'Ardèche, ils ont entamé trois jours de formation à Valence pour accueillir au mieux les élèves mais aussi... se rassurer.

Le recteur de l'académie de Grenoble accueille les nouveaux professeurs à Valence
Le recteur de l'académie de Grenoble accueille les nouveaux professeurs à Valence © Radio France

La rentrée débute mardi prochain mais certains gambergent déjà depuis quelques jours ! 112 professeurs stagiaires du premier degré (classes primaire et maternelle), venus de Drôme et d'Ardèche, ont été conviés à une formation de trois jours dans les locaux de l'ESPE (Ecole supérieure du Professorat et de l'Education) de Valence. 

"J'ai voulu être rassurant pour leur dire que pendant cette année-là,  nous serons à leur cotés".

Le Recteur

Ils ont été accueillis par le recteur de l'académie de Grenoble, Daniel Filâtre, qui leur a présenté les grands axes du programme scolaire 2015-2016 et notamment les enjeux de la loi pour la refondation de l'Ecole. 

 

Rentrée professeurs Drôme

 

Un recteur venu surtout rassurer ces nouveaux professeurs, qui n'ont jamais exercé devant des élèves. "Il est difficile de se retrouver seul en responsabilité devant une classe, ils sont très jeunes. J'ai voulu être rassurant pour leur dire que pendant cette année-là, nous serons à leurs cotés pour les accompagner. Il y a pratiquement 2 000 personnes au sein de l'Académie pour les aider",  explique Daniel Filâtre.

Jérémie, pas rassuré avant d'attaquer sa première rentrée.

 

Et l'inquiétude est palpable. Ces nouveaux enseignants ont suivi la nouvelle formation en deux ans, lancée en 2013. Ces professeurs stagiaires, titulaires d'un Master, partageront leur année entre la classe, à mi-temps, et l'université.

"Il y a tellement de choses à faire pour la première journée !"

Marine

Certains ne sont pas rassurés quant à l'idée de tenir une classe dès la semaine prochaine. "Il y a tellement de choses à faire pour la première journée ! On est un peu dans l'inconnu. Je me suis renseignée sur internet, sur des forums " avoue Marine. De son côté, Jérémie se dit lui aussi inquiet : "J'ai l'impression d'avoir été préparé à avoir le concours, obtenu l'année dernière, mais pas nécessairement à enseigner devant une classe" affirme celui qui débutera à Romans-sur-Isère mardi.

Certains professeurs stagiaires critiquent leur formation, trop théorique, pas assez pratique. D'ailleurs, une récente enquête du syndicat SNUipp-FSU montre que les nouveaux formés se disent en majorité "mal préparés" au métier qui les attend.