Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Valence : une centaine de manifestants pour la régularisation des sans-papiers

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La marche des sans-papiers, partie de Marseille pour rejoindre l'Elysée, a fait étape à Valence (Drôme) ce dimanche en fin d'après-midi.

Les manifestants réclament la régularisation des sans-papiers, sans condition
Les manifestants réclament la régularisation des sans-papiers, sans condition © Radio France - Claire Leys

La marche des sans-papiers a traversé l'Ardèche ce week-end avant d'arriver à Valence dans la Drôme ce dimanche en fin d'après-midi. Les marcheurs, rejoints par des soutiens, étaient une centaine à se regrouper dans le centre de Valence pour faire passer leur message : la régularisation sans condition des sans-papiers.

Manifestation pour la régularisation des sans-papiers ce dimanche à Valence (Drôme)
Manifestation pour la régularisation des sans-papiers ce dimanche à Valence (Drôme) © Radio France - Claire Leys

Ils ont un argument de plus après la crise sanitaire du coronavirus qu'ils ont subi de plein fouet. Les sans-papiers ont été soit privés de leur travail, souvent non déclaré, ou bien ils se sont retrouvés en première ligne explique Patrice, 39 ans, arrivé du Burkina Faso il y a 5 ans : "les sans-papiers font souvent des travaux physiques. Le télétravail n'est pas possible. Quand vous allez au restaurant, il y a souvent un sans-papier qui vous fait la cuisine. Tous ces travaux se sont arrêtés, et on n'a pas eu de compensation, on n'a pas de Sécurité Sociale, pas de protection. Des sans-papiers se sont aussi retrouvés en première ligne : infirmier, éboueur, agent de sécurité dans les magasins. Ils ont continué leur travail." 

Les marcheurs réclament la régularisation des sans-papiers, la fermeture des centres de rétention, la liberté de circuler, et un logement pour tous. Plusieurs marches sont organisées en France et doivent converger à Paris autour du 17 octobre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess