Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vallée de Chevreuse : un radar sonore pour identifier les véhicules bruyants

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Sur la route des 17-Tournants, entre Saint-Forget et Dampierre-en-Yvelines, ce radar sonore mesure les pics de bruit des véhicules. Dans le viseur notamment : les motards, qui accélèrent sur cette route aux nombreux virages, causant ainsi des nuisances sonores aux riverains.

 Le radar "Méduse", en phase d'expérimentation jusqu'à fin 2020, analyse les nuisances sonores des véhicules
Le radar "Méduse", en phase d'expérimentation jusqu'à fin 2020, analyse les nuisances sonores des véhicules © Radio France - Jeanne Daucé

Saint-Forget, France

Un radar pour les véhicules trop bruyants. Depuis le 15 juillet dernier, un radar "Méduse", équipé de quatre micros et plusieurs capteurs, enregistre les pics de bruits et identifie le véhicule qui en est à l'origine, sur la route des 17-Tournants, dans la Vallée de Chevreuse. 

Car cette route, située entre les communes de Saint-Forget et de Dampierre-en-Yvelines (Yvelines), est prisée des motards pour ses nombreux virages. Problème : certains retirent la chicane de leur pot d'échappement pour aller plus vite. Au prix de nombreuses nuisances sonores pour les riverains. 

Une moto débridée fait 16 fois plus de bruit qu'une voiture

L'été dernier, sur un dimanche, 450 pics de bruits attribués à des motos ont été relevés par l'observatoire du bruit Bruitparif. Une moto débridée fait 16 fois plus de bruit qu'une voiture qui roule à une allure normale. 

Un environnement invivable, selon certains habitants de la Vallée de Chevreuse : "Ça vous perturbe dans votre quotidien : on ne peut plus faire de sieste, avoir nos fenêtres ouvertes ou même profiter de notre jardin. On a l'impression de vivre à côté d'un circuit de motos", témoigne ce riverain. 

Les riverains proches de la route des 17-Tournants se plaignent des nuisances sonores, notamment dues aux nombreuses passages de motos - Radio France
Les riverains proches de la route des 17-Tournants se plaignent des nuisances sonores, notamment dues aux nombreuses passages de motos © Radio France - Jeanne Daucé

Toutes les semaines, les élus reçoivent appels et mails d'habitants épuisés. Alors pour le maire de Saint-Forget, Jean-Luc Jannin, ce radar sonore est une première étape indispensable : "C'est normal qu'il y ait de l'animation ici le week-end, que les motards viennent se promener. Mais il faut penser aux riverains : essayons de bien vivre ensemble. J'aimerais que la Vallée de Chevreuse redevienne un havre de paix avec des promeneurs raisonnables".

Vers des sanctions pour pollution sonore ?

Pour l'instant, l'expérimentation est strictement analytique : le radar ne relève pas les plaques d'immatriculation, mais analyse les pics de bruits et identifie le véhicule qui en est à l'origine. 

Une deuxième phase doit s'ouvrir à la rentrée : "En septembre, _on installera des affichages pédagogiques, un peu sur le principe des radars de vitesse pédagogiques_, explique Fanny Mietlicki, directrice de l'observatoire du bruit Bruitparif. Il y aura un petit message qui clignotera en disant "trop bruyant" pour sensibiliser les motards et conducteurs susceptibles de gêner la tranquillité du voisinage." Car ce radar sonore, c'est aussi l'espoir d'apaiser les tensions, qui virent parfois à l'altercation, entre riverains à bout de nerfs et motards trop bruyants

La phase des sanctions devrait arriver d'ici deux ans. En attendant, chaque week-end entre mars et octobre, deux patrouilles sont mobilisées pour traquer les motards en excès de vitesse. Sur cette période, la seule brigade de Chevreuse verbalise en moyenne 200 motards.

Choix de la station

France Bleu