Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vallée de l’Arve : il faut à nouveau lever le pied sur l’A40

mardi 31 octobre 2017 à 23:30 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie

A compter du 1er novembre, la limitation de vitesse sur l’autoroute Blanche passe à de 130 à 110 km/h. C’est l’une des mesures du Plan de protection de l’atmosphère (PPA) de la Vallée de l'Arve.

A compter du 1er novembre, la limitation de vitesse sur l’autoroute Blanche passe à de 130 à 110 km/h. C’est l’une des mesures du Plan de protection de l’atmosphère de la vallée de l'Arve.
A compter du 1er novembre, la limitation de vitesse sur l’autoroute Blanche passe à de 130 à 110 km/h. C’est l’une des mesures du Plan de protection de l’atmosphère de la vallée de l'Arve. © Maxppp -

Terminé les 130 km/h. Du 1er novembre au 31 mars 2018, la vitesse maximale autorisée sur l’autoroute A40 est abaissée à 110 km/h (entre le col d’Évires et la bifurcation A40/A410 à Scientrier, ainsi que de la douane de Vallard jusqu’au Fayet). Cette limitation temporaire est validée par un arrêté préfectoral et entre dans le cadre du Plan de protection de l’atmosphère de la vallée de l’Arve signé en 2012.

3000 procès verbaux

Rouler moins vite, c’est émettre moins de polluants. "Quelques pourcents de moins sur les émissions d’oxyde d’azote et de particule fine, c’est bénéfique pour la population qui habite près de l’autoroute. Il faut respecter cette règle", indique Stéphane Socquet d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (observatoire agréé par le Ministère de la Transition écologique pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air dans la région). L’hiver dernier, plus de 3000 automobilistes avaient été verbalisés pour non-respect de l’arrêté préfectoral.

"Cette limitation de vitesses est nécessaire. L’abaissement de 130 à 110 a un effet favorable (…) il suffit de voir sa réduction de consommation, elle est proportionnelle à la réduction des émissions atmosphériques du véhicule." - Stéphane Socquet, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

ECOUTEZ Stéphane Socquet, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes