Société

Vélodrome : l'OM et la ville de Marseille signent un accord pour trois ans

Par Isabelle Lassalle, France Bleu Provence jeudi 31 juillet 2014 à 16:56

Vue d'artiste du futur Stade Vélodrome
Vue d'artiste du futur Stade Vélodrome © - Capture d'écran dossier de presse - Vue d'artiste

Après de nombreux rebondissements, la ville de Marseille et l'Olympique de Marseille sont finalement parvenus à s'entendre sur le montant de la location du Vélodrome. Ils ont signé jeudi un accord pour trois ans.

L'Olympique de Marseille et la mairie ont signé jeudi, à l'hôtel de ville et devant la presse, un accord sur le montant de la location du Vélodrome . Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a précisé que la "discussion " avait été "âpre ". En effet, après de multiples négociations, les deux parties sont enfin parvenues à s'entendre sur un accord de trois ans pour un montant annuel de 7,4 millions d'euros .

Un loyer annuel de 7,4 millions d'euros

C'est "un geste fort que je fais pour les supporters et tous les Marseillais ", a indiqué de son côté Margarita Louis-Dreyfus, propriétaire du club. Elle a également ajouté "Tout le monde ici est d'accord pour dire que la place de l'OM est au Vélodrome , c'est pourquoi je suis heureuse que nous soyons parvenus à un accord acceptable par tous ".

Le loyer comprend une part fixe de quatre millions d'euros (trois millions pour la saison 2014-2015) et une part variable . Si le chiffre d'affaires du club dépasse 20 millions d'euros, la ville aura un intéressement de 20% sur la part dépassant les 20 millions. Selon les résultats de l'OM durant les saisons précédentes, ce loyer devrait correspondre à 7,4 millions d'euros.

FOOT 17H

Une longue négociation pour un stade rénové

La polémique durait depuis un mois. Vendredi dernier, le club était en désaccord avec la mairie. Il avait mis sa menace à exécution en prévoyant de jouer son premier match à domicile... à Montpellier .

Margarita Louis-Dreyfus est arrivée mercredi, en fin d'après-midi, à l'aéroport de Marignane, pour entamer une ultime négociation avec le maire de Marseille. Avant la rénovation du stade, le club payait un loyer "dérisoire" , de 50 000 euros par an.