Société

Vendée : attention à votre technique de tri !

Par Aurore Jarnoux, France Bleu Loire Océan vendredi 21 avril 2017 à 4:50

En Vendée, les habitants emboîtent les emballages et créent ainsi des désordres dans la chaîne de tri.
En Vendée, les habitants emboîtent les emballages et créent ainsi des désordres dans la chaîne de tri. © Maxppp - Maxppp

Trivalis, le syndicat vendéen chargé de la gestion des déchets, lance un signal d'alarme. Depuis le 1er janvier dernier, les habitants doivent trier tous leurs emballages. Mais ils font un peu n'importe quoi. Trivalis rappelle donc les règles à suivre et surtout ce qu'il ne faut plus faire.

Amis vendéens, soyez vigilants quand vous jetez vos emballages dans les sacs jaunes. C'est le message lancé par Trivalis, le syndicat départemental en charge de la collecte et de la transformation des déchets en Vendée.

N'emboîtez plus vos emballages

Depuis le 1er janvier dernier, dans le département, tous les emballages se trient, ils doivent tous être mis dans le sac jaune. Cela permet de favoriser le recyclage. Mais aujourd'hui, pour gagner de la place, certains habitants emboîtent leurs emballages. Ils mettent par exemple un pot de yaourt dans une boîte de conserve.

"Il ne faut absolument pas faire ça", explique Marie-Thérèse Terrée, en charge de la communication et de la prévention chez Trivalis. En effet, dans l'usine de traitement, c'est un faisceau lumineux qui scanne les produits et les envoie dans la bonne direction, avec les produits semblables. Mais quand on met un flacon en plastique dans une boîte de conserve, le faisceau ne détecte que l'acier et dirige la boîte, avec le flacon à l'intérieur, vers la section "acier".

Les produits sont ensuite transformés en boules pour être envoyés chez le recycleur. Quand ce dernier les reçoit, il détecte le plastique à l'intérieur et refuse de traiter les emballages. "Ça va donc pénaliser le recyclage, souligne Marie-Thérèse Terrée. Ce sont des matières que l'on peut vendre mais quand le recycleur les refuse, c'est une recette en moins pour nous mais pour l'usager aussi."

Un conseil si vous voulez gagner de la place dans votre sac jaune : n'emboîtez pas les emballages, écrasez-les.

Pas de poêle ni de fourchette dans le sac jaune

Autre problème rencontré par Trivalis : les habitants mettent tout et n'importe quoi dans les sacs jaunes. "Il ne faut trier QUE les emballages, insiste Marie-Thérèse Terrée. Si j'achète une assiette, elle est vide, ce n'est pas un emballage." Le message pour l'instant a du mal à passer. Trivalis découvre régulièrement des bols, des poêles ou encore des couches usagées dans les sacs jaunes. Ces erreurs de tri sont pénalisantes et là encore, ce sont les usagers qui en paient les frais.

Concrètement, les Vendéens peuvent désormais remplir leurs sacs jaunes avec tous les emballages en plastique.

En Vendée, on trie désormais tous les plastiques. - Radio France
En Vendée, on trie désormais tous les plastiques. © Radio France - Trivalis

En plus des plastiques, la collecte des déchets recyclables concerne maintenant tous les éléments fabriqués à base d'aluminium.

Désormais, on peut même mettre les capsules de café dans le sac jaune. - Radio France
Désormais, on peut même mettre les capsules de café dans le sac jaune. © Radio France - Trivalis

L'an dernier, Trivalis a collecté en moyenne 87 kg de déchets recyclables par habitant. Et ce chiffre devrait être encore plus élevé en 2017. Depuis le début de l'année, le nombre d'emballages collectés a sensiblement augmenté.