Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vendée : le préfet interdit la vente d'alcool après 20h30, "un arrêt de mort" pour les épiciers de nuit

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les gérants d'épiceries de nuit en Vendée sont scandalisés. Le préfet a publié sans les prévenir un arrêté qui interdit la vente d'alcool à emporter à partir de 20h30 le soir dans les commerces. Ils comptent demander des explications ce lundi.

Le couple de gérants de l'épicerie Al Baraka, avec leur collègue des Sables.
Le couple de gérants de l'épicerie Al Baraka, avec leur collègue des Sables. © Radio France - Marc Bertrand

Taoufik El Asri n'en revient pas. Lui qui gère l'Alimentation générale, l'épicerie de nuit des Sables-d'Olonne ouverte de 18 heures à 2 heures du matin, a découvert dans le journal le nouvel arrêté du préfet de Vendée. 

Pour moi, ça revient à interdire les épiceries de nuit sur la Vendée. 90% de notre chiffre d'affaire le soir, c'est l'alcool"
- Taoufik El Asri

Depuis le mardi 28 mai, "est interdite la vente d'alcool à emporter sur l'ensemble du département de la Vendée, de 20h30 à 8h, à toute forme de commerce ouvert la nuit", dit le texte. Un nouvel épisode du combat du préfet contre l'alcool au volant, responsable d'un mort sur cinq sur la route en Vendée l'an dernier.

"Il n'y a eu aucune négociation"

La préfecture a déjà serré la vis aux bars et aux discothèques, avec une charte sur l'alcool. Elle a nécessité des mois de négociations avant d'aboutir, avec les syndicats des bars. Avec les épiciers, rien. Ils disent n'avoir pas été prévenus de la publication de l'arrêté

Monsieur le préfet a discuté avec les bars et boites de nuit, pourquoi il ne discute pas avec nous ? On n'a pas même reçu un mail ou une lettre recommandée ! C'est pas normal"
- Ahmed Gouiter

Les épiceries de nuit, une dizaine en Vendée, n'ont pas de syndicat : "On est dix, il y a 4.000 bars et boites de nuit. Vous pensez vraiment qu'on est responsables des accidents de la route ?", déplore Ahmed Chouiter, l'un des gérant d'Al Baraka à La Roche-sur-Yon. 

Les épiciers en préfecture ce lundi

L'épicier dit avoir pris contact avec le syndicat national des épiciers, à Paris. "On a un commerce, on a des crédits, là ils vont briser des famillles !", ajoute son collègue Taoufik El Asri. Les commerçants comptent se rendre en préfecture ce lundi. 

L'arrêté précise que "l'heure limite de fermeture des grandes et moyennes surfaces est fixé à 20h30" pour justifier le choix de cet horaire. Or selon l'UMIH, le syndicat de l'hôtellerie-restauration, 80% de l'alcool est justement vendu dans les grandes surfaces. Contactée, la préfecture n'a pas répondu à nos sollicitations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess