Société

Vendée : le skipper recherché au large de la Vendée retrouvé sain et sauf en Loire-Atlantique

Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan lundi 31 juillet 2017 à 16:22

D'importants moyens de recherche déployés pour retrouver le voilier
D'importants moyens de recherche déployés pour retrouver le voilier © Maxppp -

Recherchés par de nombreux moyens de secours depuis dimanche au large de la Vendée, le skipper et son voilier "Peirao" ont été repérés ce lundi après-midi au large de La Baule. Le marin est sain et sauf. Il n'avait plus de moyens de communication à bord. Il avait quitté l'île d'Yeu samedi soir.

L'alerte a été donnée dimanche à 14h05 par des proches du navigateur inquiets de ne pas avoir de nouvelles. Le skipper du "Peirao" qui avait quitté l'île d'Yeu samedi soir sur son voilier de 7,80 mètres. Il était attendu dans la nuit au port de Fromentine (85). Le dernier contact téléphonique avec un proche remontait à trois heures du matin.

D'importants moyens de recherches déployés

Dès dimanche après-midi, le CROSS -Centre Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage d'Etel-a mobilisé d'importants moyens de recherche : un hélicoptère Dauphin de la Marine Nationale basé à la Rochelle, deux vedettes de la SNSM de Vendée et une patrouille terrestre de Beauvoir. En fin de journée, un Falcon de la Marine Nationale venait en renfort ainsi que d'autres canots de la Société Nationale de Sauvetage en Mer et des pompiers à terre. Toute la matinée de lundi, les secours ont poursuivi leurs investigations, sans succès.

Dépourvu de moyens de communications

Le plaisancier a finalement été repéré au large de la Baule en fin de matinée lundi. Il a fait signe à un autre voilier qui passait à proximité et a expliqué qu"il n'avait plus de moyens de communication. Son téléphone portable n'avait notamment plus de batterie. L'homme, âgé de 35-40 ans, habitant de l'île d'Yeu n'était visiblement pas inquiet. Il a passé la nuit de dimanche à lundi au mouillage près de Pornichet sans savoir qu'il était recherché. Son embarcation a été prise en remorque par la SNSM jusqu'au port de Pornichet. Les gendarmes maritimes sont venus l'interroger et ont visité le voilier afin de voir les équipements présents à bord. Si des équipements de sécurité manquent, des amendes sont possibles.

Prudence

Alors qu'en cette période estivale, les usagers sont nombreux sur l'eau, les secours appellent à la plus grande prudence. Ils rappellent de s'inquiéter de la météo avant de partir, "quand on voit les bateaux de pêche rentrer au port parce qu'il fait mauvais temps, ce n'est pas la peine pour un plaisancier de sortir", explique Joël Congal, président de la SNSM des Sables d'Olonne. Les sauveteurs rappellent aussi qu'il faut détenir des moyens de communication qui fonctionnent et prévenir ses proches de ses sorties et de son itinéraire. La réglementation prévoit qu'une VHF fixe est obligatoire quand on navigue à plus de six miles d'un abri.