Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Vente d'alcool dans le Morbihan : "la prohibition n'est pas une solution" réagissent les producteurs

Par

La décision d'interdire de la vente d'alcool dans le Morbihan, vendredi dernier (sauf le cidre, la bière et le vin), est vivement critiquée par les producteurs. Dans un communiqué publié ce vendredi, la Fédération française des spiritueux la juge "arbitraire, discriminatoire et inefficace".

Les ventes de Pastis sont notamment interdites dans le Morbihan (illustation). Les ventes de Pastis sont notamment interdites dans le Morbihan (illustation).
Les ventes de Pastis sont notamment interdites dans le Morbihan (illustation). © Maxppp - Vincent Voegtlin

Dans l’optique de réduire les violences intra-familailes. le Préfet du Morbihan, Patrice Faure avait décidé, vendredi 17 avril, d'interdire la vente d'alcool à emporter dans le département, à l'exception de la bière, du vin et du cidre. Une semaine plus tard, la réaction des producteurs est virulente. Ce vendredi, la Fédération française des spiritueux a jugé cette décision "arbitraire, discriminatoire et inefficace".

Publicité
Logo France Bleu

"Nous sommes conscients du contexte sanitaire actuel et tous sensibles aux problèmes des violences intra-familiales que cela peut entraîner, mais la prohibition n'est pas une solution, poursuit-elle, craignant que l'interdiction n'entraîne "un report vers les autres boissons alcoolisées". L'organisation professionnelle rappelle qu'"un verre standard de vin, bière ou spiritueux contient la même quantité d'alcool".

"Force est de constater que le duo confinement-alcool fait mauvais ménage", avait souligné le préfet du Morbihan dans une vidéo le 17 avril, où il annonçait cette interdiction jusqu'au 11 mai, date annoncée pour le début du déconfinement. Il évoquait des violences intra-familiales en hausse de "plus de 30% en quelques jours".  Le 24 mars, la préfecture de l'Aisne avait elle aussi annoncé l'interdiction de la vente d'alcool avant de faire marche arrière dans la même journée. Pour expliquer ce revirement soudain, la préfecture avait invoqué "des échanges avec des addictologues sur certaines conséquences négatives possibles d'une mesure généralisée, même très temporaire".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu