Société

Vente en viager : frémissement en Vaucluse

Par Aurélie Lagain et Yacine Sahnoune, France Bleu Vaucluse lundi 10 mars 2014 à 8:38

Ventes en viager
Ventes en viager © Capture d'écran Leboncoin.fr

Pour le moment, les ventes en viager restent à la marge. Mais avec la crise, les Vauclusiens seraient plus tentés.

Le viager ne représente que 3% des ventes. C'est une façon de vendre et d'acheter un bien, via un premier versement, puis une rente mensuelle. Le bien appartient à l'acheteur à la mort du vendeur. La vente en viager était, jusqu'ici, surtout cantonnée à la région parisienne et à la côte d'Azu r, mais il séduit de plus en plus : les retraités à petites pensions, ceux qui veulent éviter l'impôt sur la fortune (car seul le montant initial est déclaré au fisc), ceux qui veulent déshériter leurs enfants en détournant la loi !

A Avignon, Aristide a fait le choix de la vente en viager. Il a 84 ans, sa femme est gravement malade. Il a vendu son appartement de 78 m², contre un apport de 50.000€, et une rente de 700€ par mois. Yacine Sahnoune l'a rencontré.

Yacine Sahnoune a rencontré Aristide, qui vend son appartement en viager à Avignon

Le viager reste tout de même une vente mineure pour les agents immobiliers vauclusiens.

Guy Farjon, président de la FNAIM de Vaucluse, avec Yacine Shanoune