Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vers la fin de l'heure d'hiver et l'heure d'été : "Je suis insomniaque, alors le changement d'heure..."

vendredi 26 octobre 2018 à 5:01 Par Isabelle Baudriller, France Bleu Sud Lorraine

L'heure d'hiver et l'heure d'été devraient connaître... leurs dernières heures l'année prochaine. Chaque pays de l'Union européenne doit se déterminer d'ici le printemps 2019. Qu'en pensent les habitants d'une région frontalière comme la Lorraine ?

A 3 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche, il sera 2 heures : une heure gagnée !
A 3 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche, il sera 2 heures : une heure gagnée ! © Radio France - Isabelle Baudriller

Nancy, France

La nuit de samedi 27 à dimanche 28 octobre va durer une heure de plus ! A 3 heures du matin, il sera 2 heures. Le soleil va se coucher plus tôt le soir : nous passons à l'heure d'hiver. Ce changement d'heure, deux fois par an, devrait disparaître. Après une consultation publique cet été, la Commission européenne demande aux Etats membres de l'UE de déterminer l'heure qu'ils veulent garder définitivement, heure d'hiver ou heure d'été. Et ce, au plus tard en avril 2019.

Le changement d'heure instauré en 1976 pour faire des économies d'énergie, Jean-Michel ne l'a pas oublié. "Je me souviens de Giscard à ce moment-là. C'était pour le mieux qu'on faisait ça. Tout était positif, on allait gagner des sommes et des sommes !" sourit le retraité nancéien. De manière générale, la disparition de l'heure d'été et de l'heure d'hiver est approuvée mais quelle heure choisir définitivement ? "L'hiver, c'est plutôt bien car on dort davantage. L'été, c'est plus perturbant", confie Sarah. "Je suis plus un couche-tard qu'un lève-tôt", explique Philippe. Quant à Gilles, il affiche une belle indifférence : "Moi je suis un insomniaque, je dors trois heures par nuit donc ça ne me dérange pas le changement d'heure !"

Heure d'hiver ou heure d'été ?

Depuis 1983, Marcel Cordier milite contre l'heure d'été dans son association. Mais le Vosgien craint de ne pas être suivi. "J'ai l'impression qu'on va garder l'heure d'été. Les gens sont très peu informés, les lobbies du tourisme et du sport sont là pour appuyer le choix de l'heure d'été toute l'année. C'est un scandale car on a deux heures de décalage sur le soleil." 

Il s'agit de savoir si on donne la priorité à la santé ou aux loisirs" - Marcel Cordier

Autre préocupation : la France choisira-t-elle la même heure que ses voisines belge, luxembourgeoise ou allemande ? Question cruciale dans une région frontalière. "Si par exemple le Luxembourg prend une position qui n'est pas identique à celle de la France, ça risque d'être un peu compliqué", admet l'eurodéputée lorraine Nathalie Griesbeck. "Je pense que les Etats discuteront entre eux. C'est totalement nécessaire, ne serait-ce que pour le quotidien des citoyens qui ont la chance d'avoir des voisins européens comme nous."

Quoiqu'il en soit, nous ne couperons pas au passage à l'heure d'été l'année prochaine. Et si la France choisit de s'aligner sur l'heure d'hiver, il y aura un nouveau changement à l'automne 2019, cette fois définitif.