Société

Vers la fin des bâches publicitaires à Paris ?

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région mardi 24 mars 2015 à 6:00

Une marque de téléphone recouvre le Palais de Justice de Paris
Une marque de téléphone recouvre le Palais de Justice de Paris © Radio France - - photo Samuel Aslanoff

L'Assemblée Nationale vient d'adopter en première lecture un amendement pour interdire les bâches publicitaires sur les monuments, et ce dans le cadre du projet de loi sur la biodiversité. Des bâches géantes de plus en plus présentes pour recouvrir les échafaudages et parfois seule solution pour supporter le coût des travaux de rénovation.

Une marque de bière sur la Monnaie de Paris , un téléphone géant sur le Palais de Justice ou encore des montres place de la Concorde, les bâches pulicitaires s'affichent en grand dans Paris et de manière de plus en plus fréquente. Des bâches autorisées à Paris seulement sur les bâtiments classés et qui servent bien souvent à financer en partie voire en totalité les travaux de rénovation des monuments. Mais aujourd'hui, l'Assemblée Nationale vient d'adopter en première lecture un amendement pour les interdires, dans le cadre du projet de loi sur la biodiversité.

P Les bâches publicitaires menacées

Un texte qui doit toutefois encore passer au Sénat avant de revenir devant l'Assemblée Nationale pour une adoption définitive. Le gouvernement -et en particulier le ministère de la Culture- ne verrait pas cette suppression d'un bon oeil. Il faut dire que ces bâches publicitaires sont devenus un vrai mode de financement pour des travaux très coûteux .

E Les bâches publicitaires menacées

Deux exemples? Place de la Concorde, une marque de montres permet de financer l'intégralité du coût de rénovation de la façade de l'Automobile Club, à savoir 3,7 millions d'euros. La publicité géante étalée durant deux ans sur le Palais de Justice de Paris a quant à elle rapporté deux millions d'euros.