Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vers une fusion Veigné-Montbazon d'ici la fin de l'année

-
Par , France Bleu Touraine
Indre-et-Loire, France

Il pourrait y avoir un peu moins de communes en Indre-et-Loire d'ici la fin de l'année ! Veigné et Montbazon pourraient devenir une seule et même commune au 1er janvier 2019.

L'hôtel de ville de Montbazon, et derrière la forteresse, peut-être bientôt dans la même commune que Veigné ?
L'hôtel de ville de Montbazon, et derrière la forteresse, peut-être bientôt dans la même commune que Veigné ? © Radio France - Annabelle Wanecque

La fusion est bien avancée au sud de l'agglomération, Veigné et Montbazon pourraient ne faire qu'un au 1er janvier 2019 ! C'est en effet la date butoir fixée par le gouvernement pour les fusions de communes. Si tel devait donc être le cas pour Veigné et Montbazon, deux communes imbriquées l'une dans l'autre tel un puzzle, la ville ainsi créée deviendrait la 8ème du département avec un peu plus de 10 500 habitants.

Bernard Revêche, le maire de Montbazon, n'y voit que des avantages financiers. Il va déjà y avoir le coup de pouce de l'Etat, la dotation globale de fonctionnement majorée de 5% pendant les trois premières années, ce qui représenterait près de 150 000 euros par an pour la nouvelle commune. Sur le mandat 2020/2026, Bernard Revêche compte aussi économiser un million d'euros sur les indemnités des élus, forcément moins nombreux. Il compte également économiser sur le plan de la restauration scolaire et de la voirie. 

"Quand nous ferons des voiries, nous aurons des économies auprès de nos fournisseurs, sur le plan des investissements de nos services techniques, sur le nombre de camions..." - Bernard Revêche, maire de Montbazon

Des économies qui vont permettre selon lui d'offrir un meilleur service aux administrés. "Aujourd'hui l'équipe de Montbazon dépense 100/110 000 euros par an pour la culture, celle de Veigné autour de 200 000. Si vous disposez de 300 000 euros sur le plan de la culture, vous imaginez le potentiel que vous pouvez avoir !" s'enthousiasme Bernard Revêche.  

De son côté le maire de Veigné, Patrick Michaud, veut rassurer tous ceux qui s'inquiéteraient de perdre leur identité. "On peut garder nos deux noms, on peut les juxtaposer comme un jeune couple qui voudrait se marier et dont la femme voudrait garder son nom de jeune fille". On ne sait pas encore si la commune prendrait le nom de "Veigné-Montbazon" ou "Montbazon-Veigné". 

Le projet de fusion est en train d'être finalisé

Le projet sera terminé d'ici juin, il sera ensuite présenté aux conseils municipaux des deux communes, sans doute en septembre. Il devra être voté aux 2/3 des conseillers municipaux pour être adopté. Dans ce cas, le siège de cette nouvelle commune sera fixé dans l'une des deux mairies, l'un des maires deviendra maire délégué, deux questions pas encore tranchées aujourd'hui.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess