Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Victoire du PSG : 36 personnes ont été interpellées mardi soir à Paris

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La police a interpellé 36 personnes dans la nuit de mardi à mercredi pour des vols et des violences en marge des manifestations de joie après la victoire du Paris Saint-Germain en demi-finale de Ligue des Champions de football.

.
. © Maxppp - Jan Schmidt-Whitley/Le Pictorium

Parmi les 36 suspects interpellés dans la soirée et en garde à vue ce mercredi matin, trois sont mineurs, 14 se voient reprocher des "jets de projectiles", des "violences", outrages ou rébellion sur les forces de l'ordre et 17 sont soupçonnés de "vols aggravés", essentiellement dans des magasins dans le quartier autour des Champs-Elysées où les supporters du PSG ont fêté la qualification des footballeurs parisiens en finale de la Ligue des Champions.

"Tous les moyens, notamment vidéos, sont mis en œuvre par les enquêteurs de @prefpolice afin d'identifier et confondre les auteurs des dégradations et violences commises à l'occasion de ces regroupements non autorisés", a réagi dès la matinée, la préfecture de police de Paris sur Twitter.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La préfecture de police de Paris qui réfléchit en conséquence, avec les ministères des Sports et de la Santé, à l'instauration possible de petites fan zones dans la capitale dimanche soir. Ce qui permettraient de contrôler les flux et le respect des gestes barrières dans des endroits où le virus circule "activement" font encore savoir la préfecture de police de Paris. Elle rappelle que les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits en raison de la pandémie de Covid-19, "sauf si les organisateurs apportent des preuves que les gestes barrières seront respectés". 

Une "scandaleuse bande de racailles" pour Valérie Pécresse

En attendant la finale, ces violences ont gâché la fête s'accordent à dire les internautes sur les réseaux sociaux. Les élus franciliens au premier rang bien sûr. "Scandaleuse bande de racailles,  qui abîme la troisième mi-temps du PSG sur les Champs-Élysées, en donnant libre cours à une violence débridée !", a par exemple tweeté Valérie Pécresse, la présidente Libres! de la région Île-de-France.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

De son côté, le ministre de la Justice en personne, Eric Dupond-Moretti, a réagi dans la matinée sur Twitter : "Certains portent un maillot qui a fait hier soir la fierté de toute une ville et même d'un pays. Ils en font le déshonneur. La justice sera vigilante et le parquet de Paris traduira devant la juridiction les auteurs de ces exactions sur les Champs Elysees".  

De son côté, Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti (LR), a déploré "la haine anti flic" dont auraient fait preuve selon lui les manifestants, en référence à une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montrant des supporters donnant des coups de pied à un fourgon de la police près de l'Arc de Triomphe.   

Pétards et fumigènes au Parc des Princes également

Du côté du Parc des Princes, où se sont également retrouvés pour faire la fête quelques milliers de supporters, surtout des fidèles des tribunes et "ultras", fumigènes, pétards et chants de victoire ont retenti, comme sur les Champs-Elysées. 

Créé il y a tout juste 50 ans, le club parisien s'est qualifié pour la première finale de Ligue des champions de son histoire, après sa victoire contre Leipzig (3-0) mardi à Lisbonne. La finale aura lieu dimanche à nouveau à Lisbonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess