Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On vide la convention citoyenne de son sens" : Geneviève Azam très critique sur le projet de loi climat

-
Par , France Bleu Occitanie

Le gouvernement envisage d'interdire les vols intérieurs où le trajet est faisable en train en moins 2h30. Une des premières propositions de la future loi climat issu de la convention citoyenne. Pas suffisant pour Geneviève Azam militante Attac ancienne chercheuse à l'université de Toulouse.

Geneviève Azam suit le travail de Convention Citoyenne depuis ses débuts.
Geneviève Azam suit le travail de Convention Citoyenne depuis ses débuts. © Maxppp - .

Geneviève Azam, militante écologiste et altermondialiste dans l’association Attac critique le gouvernement qui dévoile, aux 150 citoyens de la convention citoyenne, les premières pistes de la future loi climat. Le projet de cette loi pourrait être présenté au plus tôt en janvier 2021. 

"On doit regarder comment l’idée a été lancée et mis en œuvre. Il y a 149 mesures qui ont été proposées. Certaines étaient phares. Cette convention a été mise en place par le président de la République pour diminuer les émissions de 40 % en 2030. Et actuellement nous en sommes à 0,9% par an. Voilà le défi devant lequel se sont retrouvés les citoyens qui ont joué le jeu."

Et la militante insiste sur le travail fourni par ces citoyens. "Ils n’étaient pas des experts. Ils ont travaillé pendant des mois, ils ont eu des conférences, des documents. C’était un défi qui n’est pas simple de concevoir une loi d’engager la France sur le sentier du respect des accords de Paris." 

La taxe sur les engrais azotés repoussé à 2024 

Pour le moment environ 40% des propositions sont reprises dans le projet de loi de la loi climat. Et pour Geneviève Azan, on est loin du deal de départ. "Le deal de départ était que le Parlement puisse examiner l’ensemble des propositions de la convention. Il reste beaucoup de choses et je pense notamment à la rénovation énergétique qui est une mesure de phare.

L’obligation de la rénovation pour les passoires énergétique disparaîtrait. Autre exemple : une taxe sur les engrais azoté. Le gouvernement repousse cela à 2024. Il faut que ça aille plus vite. Il y a urgence. "

De  4h à 2h30 pour les vols domestiques interdits 

L'interdiction des vols dès lors qu'une train permet de faire la liaison a aussi été dévoyée selon Geneviève Azam. Le secrétaire d'Etat aux Transports a annoncé  la suppression des vols domestiques dont le trajet peut se faire en train en moins de 2h30. "C’est une bonne chose de remplacer les vols intérieurs par le train, ce serait une très très bonne chose.

Mais dans la convention citoyenne, les citoyens demandent une échelle de 4h. 2h30, ça ne supprimera aucun ou très peu de vols domestiques. Ça supprimera seulement le vol entre Nantes et Paris.

On garde une proposition de la convention de la citoyenne, mais on la vide de son sens. La plupart des vols seront maintenus. Si on veut un basculement vers le ferroviaire, c’est 4h qu’il faut. "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess