Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - 80 km/h : "La ruralité est déjà punie parce qu'on meurt beaucoup plus sur vos routes"

jeudi 28 juin 2018 à 10:38 Par Isabelle Gaudin, France Bleu Berry

A trois jours du passage à 80km/h sur les routes secondaires, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière est venu défendre cette mesure sur France Bleu Berry. Il était l'invité de la matinale spéciale ce jeudi.

Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, est venu défendre le passage à 80km/h sur France Bleu Berry
Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, est venu défendre le passage à 80km/h sur France Bleu Berry © Maxppp - Pierre Le Masson

Châteauroux, France

La limitation à 80km/h sur les routes secondaires au lieu de 90 entrera en vigueur ce dimanche 1er juillet prochain. Cette mesure permettra de sauver entre 300 et 400 vies par an défend le gouvernement. Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, a rappelé ce jeudi matin sur France Bleu Berry, l'objectif principal de cette mesure : "c'est une mesure de lutte contre les accidents pas contre la vitesse. On s'appuie sur des données scientifiques : quand vous baissez de 1% la vitesse moyenne vous baissez de 4% les morts. La Suède a baissé la vitesse de 10 km/h et ces chiffres se vérifient. On roule moins vite, on freine plus vite".

Quand vous vantez votre région auprès des touristes, est ce que vous vantez vos morts ? Là vous pourrez dire que vos routes sont plus sûres ! " - Emmanuel Barbe

Aux élus locaux qui sont vent debout contre cette mesure, Emmanuel Barbe répond avec une phrase choc : "elle est déjà punie la ruralité aujourd'hui, parce qu'on meurt beaucoup plus sur vos routes. Quand vous vantez votre région auprès des touristes, est ce que vous vantez vos morts ? Là vous pourrez dire que vos routes sont plus sûres ! "

Le délégué interministériel à la sécurité routière comprend qu'il y ait des craintes dans les départements ruraux notamment.  Il a voulu encore une fois rassurer : "On perdra très peu de temps, quelques minutes à peine. Et je rappelle qu'en roulant moins vite vous pouvez freiner mieux, on gagne 13 mètres. Certains accidents seront inévitables, certains seront évités".