Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - On a embarqué à bord de l'hélicoptère qui surveille les lignes électriques en Lorraine

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Chaque année, Enedis inspecte un tiers de ses lignes moyenne tension. Nous avons suivi les agents mandatés par l'entreprise lors d'un vol au dessus de la Meuse.

Les agents survolent les lignes 20.000 volts à la recherche de la moindre anomalie
Les agents survolent les lignes 20.000 volts à la recherche de la moindre anomalie © Radio France - Angeline Demuynck

Belleray, France

Il rase les pylônes et contourne les câbles avec adresse, dans le ciel meusien. Nicolas Ferrié, le pilote d'hélicoptère de la société mandatée par Enedis, ouvre l’œil, à l’affût de la moindre anomalie. Bilan à l'atterrissage : "On a repéré quelques supports vétustes, des arbres à élaguer et 2 ou 3 assiettes à remplacer sur les poteaux". Rien de bien grave. "Les lignes sont en bon état en Lorraine", confirme Grégory Blomme, l'observateur de la société. C'est lui qui est en charge de répertorier les défauts, de les prendre en photo et d'envoyer ensuite le dossier à Enedis. 

Comparé à d'autres endroits en effet, le réseau lorrain est "propre". Les raisons ? Moins de vent que dans d'autres régions et des supports plus solides, en béton. "Dans le Sud de la France, les supports sont en bois, ils sont rongés par les termites et abîmés par les oiseaux", détaille le technicien. 

Nicolas Ferrié peut survoler jusqu'à 200 km de lignes par jour - Radio France
Nicolas Ferrié peut survoler jusqu'à 200 km de lignes par jour © Radio France - Angeline Demuynck

Chaque année, Enedis fait ainsi inspecter un tiers de ses lignes moyenne tension. Cela représente 800 kms par an dans le département lorrain. L'objectif : éviter les pannes et les coupures de courant. "Nous avons des campagnes de contrôle chaque année, précise Régis Lanfray, le directeur territorial de l'entreprise dans le département, l'idée étant vraiment d'être en anticipation pour garantir la meilleure qualité pour tous nos clients en Meuse." 

L'an dernier, Enedis a dépensé 11 millions d'euros dans ces opérations de maintenance en Lorraine, dont 5 millions pour élaguer les arbres qui pourraient interférer avec les lignes.

Choix de la station

France Bleu