Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Deux tombes de poilus ont retrouvé leur aspect d'origine à Gron, dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre, France Bleu

A Gron, deux tombes de soldats morts en 1917 ne comportant presque plus d'inscriptions lisibles ont retrouvé leur aspect d'origine. Il a fallu un travail d'aérogommage par une entreprise spécialisée, située dans la commune, pour parvenir à nettoyer et retracer les lettres gravées dans la pierre.

Le maire de Gron, Stéphane Perennès (au centre) a souhaité que la commune finance la restauration de ces deux tombes de poilus
Le maire de Gron, Stéphane Perennès (au centre) a souhaité que la commune finance la restauration de ces deux tombes de poilus © Radio France - Renaud Candelier

Gron, France

Ces tombes sont sorties de la grisaille pour retrouver leur couleur d'origine.  Celle de la pierre de Bourgogne raconte le maire, Stéphane Pérennès : "elles étaient particulièrement abîmées jusqu'à il y a encore deux mois. L'inconvénient, c'est que les lettres avaient disparu parce qu'elles étaient gravées dans une pierre très tendre."

La technique de l'aérogommage pour nettoyer en finesse

Ces lettres ont été retracées par une entreprise du village, BTS aérogommage, explique sa gérante, Christine Picaud, : "on a redessiné les lettres, remis une peinture spéciale et après remis un produit pour _protéger la pierre dans le temps_. Le plus compliqué, c'était de ne pas se tromper dans les mots et ce qui avait été écrit."

Médaillé de la croix de guerre

On y lit désormais "Henri Dru, mort à 22 ans des suites de ses blessures" et "Paul Landrier mort au bois des Chaumes à 33 ans" à Verdun donc, raconte Pascal Morello, passionné de généalogie : "il a été blessé en septembre 1916 à Verdun, fracture du bras gauche. Et le 16 avril 1917 il a été blessé une deuxième fois avec _une plaie légère à la face, par balle_. Il a été cité en mars 1916 - Excellent sous-officier, énergique et très brave. Resté gradé de sa section, a réussi à la maintenir à son poste malgré les pertes résultant d'un bombardement intense. Et au bout de cela, il a eu la croix de guerre."

Un fils de vigneron du village

Henri Dru, fils de vignerons de Gron (car il y avait encore des vignes dans le nord de l'Yonne à cette époque), lui est mort de turberculose prisonnier des Allemands. Restent leurs noms désormais lisibles et gravés de ce pourpre qui rappelle leur sang versé pour la France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu