Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Au Biot, en Haute-Savoie, des riverains lancent une pétition contre le tintement des cloches des vaches

mardi 5 septembre 2017 à 22:36 - Mis à jour le mercredi 6 septembre 2017 à 10:34 Par Richard Vivion, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Vacarme, nuisances sonores nocturnes… Une douzaine de propriétaires de chalets ont décidé de s’attaquer au bruit des cloches des vaches pâturant dans les alpages. Ils ont envoyé au maire une pétition pour qu’il stoppe ce tintement. Mais l’édile, un brin outré, ne veut rien entendre. Reportage.

Les cloches de la discorde. Au Biot (Haute-Savoie), des propriétaires de résidence secondaire ont lancé une pétition contre le tintement des cloches des vaches dans les alpages.
Les cloches de la discorde. Au Biot (Haute-Savoie), des propriétaires de résidence secondaire ont lancé une pétition contre le tintement des cloches des vaches dans les alpages. © Radio France - Richard Vivion

Le maire de l’ex-station de ski a encore du mal à en croire ses oreilles. Depuis quelques jours, une pétition circule contre le bruit des cloches des vaches pâturant dans ses alpages du col du Corbier. "C’est la montagne, on est à 1230m d’altitude ! Et puis quoi, demain, je vais peut-être avoir une pétition contre les marmottes qui sifflent." Remonté comme un coucou Henri-Victor Tournier. Selon la mairie du Biot, les signataires de la pétition seraient essentiellement des propriétaires de résidence secondaire. "Ce sont des Anglais, Belges et Lyonnais qui viennent ici seulement quelques semaines par an", explique le maire.

"C’est la montagne, on est à 1230m d’altitude ! Et puis quoi, demain, je vais peut-être avoir une pétition contre les marmottes qui sifflent."

Dans leur pétition, ils dénoncent le vacarme et les nuisances sonores nocturnes engendrés par les cloches. "Cela fait un petit peu de bruit, mais bon, ce n’est pas non plus le RER ou un avion qui se pose près de chez eux", commente Sébastien Vittoz. L’agriculteur, propriétaire des vaches et brebis responsable du « scandale » reconnait avoir été surpris par cette fronde. "Ces cloches ne sont pas là pour embêter les résidents et les touristes, se défend-il. Elles servent à faire une cohésion de troupeau et à retrouver son troupeau dans la montagne."

"Pas question que l’on supprime les cloches, c’est notre tradition. Quand je vais à la mer, je ne demande pas qu’on enlève les cigales."

Pas touche aux cloches

Dans tout ce tohu-bohu, le maire du Biot se dit tout de même prêt à demander à l’agriculteur de mettre des cloches plus petites. Mais c’est tout dit-il avant d’insister sur l’importance de la présence des vaches et brebis dans les alpages du Corbier. "Elles défrichent les sentiers de manière écologique." Et pour la commune, c’est 8 000 euros économisés. "Pas question que l’on supprime les cloches, c’est notre tradition. Quand je vais à la mer, je ne demande pas qu’on enlève les cigales."

Ce « dossier des cloches » a été inscrit à l’ordre du jour du prochain conseil municipal du Biot (13 octobre). Le maire a invité les signataires de la pétition à venir s’expliquer.

Le Biot, en Haute-Savoie - Radio France
Le Biot, en Haute-Savoie © Radio France - Denis Souilla