Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Bouclez votre ceinture et embarquez à bord d'un simulateur de tonneaux

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

A Valence, des passants ont pu avoir un petit aperçu de ce que ça faisait d'avoir un accident de la route. Une opération de prévention était organisée près de la Fontaine monumentale ce samedi. Et pour l'occasion, deux simulateurs avaient été installés.

Le simulateur était installé près de la Fontaine monumentale à Valence.
Le simulateur était installé près de la Fontaine monumentale à Valence. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Valence, France

Vous avez peut-être vu de drôles de machines près de la Fontaine monumentale à Valence ce samedi. Une journée dédiée à la sécurité routière était organisée par la Direction départementale de la sécurité publique de la Drôme. Les policiers ont constaté que le nombre de morts dans le département était le même que l'an dernier à la même période (14) mais que le nombre de blessés avait augmenté, en passant de 13 à 15.

Pour faire de la prévention, il a donc été proposé aux passants de se mettre à la place d'une victime d'un accident de la route. Nous avons embarqué à bord d'un simulateur de tonneaux avec Lisa, Chloé et Nathalie, des copines réunies pour un enterrement de vie de jeune fille.

Au bout de six ou sept tours, on nous a finalement laissé descendre. "Un tonneau c'est pas drôle en fait," confie une des filles. "Là on rigole mais parce que ce n'est pas vrai." "On se dit que si la ceinture est là, c'est pour notre vie", enchaîne une autre. "C'est bien de tester une fois pour se rendre compte de la violence d'un tel accident."

Un Français sur cinq ne met toujours pas sa ceinture de sécurité

Et encore, on est loin de la réalité selon Patrice, un des bénévoles de la Ligue contre la violences routière, venu faire tester le simulateur. "C'est beaucoup plus violent, la carrosserie se déforme et si on n'est pas attaché, on va visiter le véhicule. On risque aussi d'être éjecté, donc la seule façon de rester à l'intérieur, c'est d'être attaché correctement."

Un peu plus loin, un autre simulateur, de choc frontal cette fois, avait aussi été installé. "Ça simule un choc à 7 km/h", explique Sébastien, un autre bénévole. "C'est déjà beaucoup, quand on demande aux gens de deviner la vitesse du choc, certains nous disent 30, 50 et même 80 km/h." Selon la Ligue contre la violence routière, il y a encore un Français sur cinq qui ne met pas sa ceinture quand il monte en voiture.