Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - "C'est une affaire de société et pas une affaire de femmes" Anne Joseleau directrice de Solidarité Femmes 21

vendredi 25 novembre 2016 à 12:19 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Anne Joseleau, la directrice Solidarité Femmes en Côte-d'Or était l'invitée de France Bleu Bourgogne ce matin, pour parler du combat de l'association, en cette Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Anne Joseleau, la directrice de l'association Solidarité Femmes en Côte-d'Or
Anne Joseleau, la directrice de l'association Solidarité Femmes en Côte-d'Or © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

Ce vendredi 25 novembre c'est la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. En France, selon les chiffres du ministère de la famille, 10 % des femmes seraient concernées, un chiffre impressionnant. L'an passé, 122 femmes ont perdu la vie sous les coups de leur conjoint. L'association Solidarité Femmes 21 se bat au quotidien pour aider et accueillir ces femmes qui ont osé parler et briser un tabou.

Il n'y pas que des violences psychologiques , il y a aussi les violences psychologiques et économiques

Pour Anne Joseleau, la directrice de Solidarité femme en Côte d'Or, "on est dans une société encore patriarcale, encore inégalitaire, et ça favorise l'expression de la violence".

"Il faut aujourd'hui s'attaquer à ce problème sur tous les fronts pour éradiquer les violences conjugales. Ça veut dire faire de la prévention, mais aussi de la répression, et faire de la formation pour les professionnels dans le milieu social mais aussi dans les hôpitaux ou avec les policiers."

Le 39 19 est un numéro d’écoute national destiné aux femmes victimes de violences, à leur entourage et aux professionnels concernés.

Pour découvrir l'entretien complet ;

→ A RELIRE : Un accueil pour les femmes victimes de violences à Dijon