Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Consultation France Bleu : "Il faut rénover les logements insalubres"

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Serge, un Landais, a répondu à la grande consultation France Bleu, en partenariat avec Make.org. Son idée ? Rénover les logements insalubres. Ce retraité de l’agglo de Mont-de-Marsan vous explique pourquoi.

Mont-de-Marsan, France

"Il faut rénover les logements insalubres." Dans le cadre de la consultation France Bleu/Make.org, plusieurs propositions ont tenu le haut du pavé pendant plusieurs semaines. Celle de Serge en fait partie. Elle a été plébiscitée par les internautes, qui l’ont fortement soutenue. Serge s’explique sur son idée : "Je me suis rendu compte qu’en France, il y avait énormément de logements insalubres, c’est-à-dire sans douche, sans WC intégrés, et au niveau du gouvernement, sur cinq ans, cela représenterait 0,1% du produit intérieur brut français."

"Ça permettrait de faire énormément d’économies d’énergie", reprend-il, "sachant que l’électricité va prendre 6% dans peu de temps, donc ça permettrait à de nombreux foyers d’avoir un pouvoir d’achat bien supérieur." L’idée lui est venue après qu’un immeuble se soit effondré à Marseille, entraînant la mort de huit personnes.

Ancien gilet jaune

Serge habite l’agglomération de Mont-de-Marsan. Retraité, il est très engagé dans la vie associative, et notamment les associations caritatives. Au début du mouvement des Gilets Jaunes, il avait enfilé son gilet, mais a "décroché" au bout d’un moment. Alors il a cherché d’autres manières de s’exprimer : "J’ai essayé le Grand débat national. Pour moi les questions étaient faussées. La première chose qu’on nous demande, c’est « De combien voulez-vous réduire le service public ? » alors que pour moi le service public c’est très important." Serge a d’ailleurs fait deux propositions, sur la plate-forme de France Bleu. Et la deuxième était d’avoir un accueil physique dans chaque commune pour accompagner les citoyens dans leurs démarches.

S’attendait-il à un tel succès sur sa première proposition ? "Non, franchement, non. Je ne m’attendais pas à ce que le logement insalubre soit en tête des préoccupations des Français." Mais il s’en dit "fort heureux". A-t-il espoir que les choses changent prochainement sur ce sujet ? "Pas vraiment", répond-il dans un haussement d’épaule. "Mais si je ne l'avais pas dit, et si je n'avais pas été suivi par tous les auditeurs de France Bleu, le sujet serait resté à plat."

Pour aller plus loin 

Selon la fondation Abbé Pierre, en France, plus de deux millions de personnes vivent dans des conditions très difficiles ou dégradées (logement exigu, sans eau, sans WC, sans chauffage…) Les autorités administratives ont l’obligation d’intervenir pour faire cesser les situations d’habitat indigne dont elles ont connaissance. Lorsque vous êtes locataires, vous pouvez vous renseigner sur les leviers à actionner et les actions concrètes sur le site de l’Anil, l’association nationale d’information sur le logement ou vous tourner vers votre antenne départementale.  Pour les propriétaires occupants, l’Anah, l'agence nationale de l'habitat, prévoit de financer jusqu’à 50% des travaux d’économie d’énergie, pour les foyers les plus modestes.