Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Dans les coulisses de la sécurisation de la Fête du citron à Menton

-
Par , France Bleu Azur

Le dispositif de sécurisation de la Fête du citron de Menton a été particulièrement renforcé depuis l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice. Un dispositif drastique pour un événement où l'on attend 240.000 personnes durant 15 jours, jusqu'au 3 mars.

Une trentaine de portiques de sécurité sont installés pour contrôler les spectateurs
Une trentaine de portiques de sécurité sont installés pour contrôler les spectateurs © Radio France - Marion Chantreau

La 87e Fête du citron bat son plein à Menton avec des défilés de chars composés d'agrumes, des expositions aux motifs citronnés et orangés dans les jardins, des soirées avec feux d'artifice. Pour sécuriser l'événement de renommée internationale "c'est six mois de préparation et de gros moyens" précise le commissaire de police de Menton, Frédéric Le Pollozec. 

Reportage

Une préparation en amont pour gérer les flux de population

Des réunions préparatoires sont organisés avec les partenaires : l'office de tourisme de Menton, la ville, la police municipale, la préfecture. "On travaille aussi avec la SNCF, la police aux frontières. Les jeudis, entre 15.000 et 17.000 spectateurs sont attendus sur un périmètre qui borde Paris Plage et Victoria Plage en bord de mer (les avenues Carnot, Felix-Faure et la promenade du Soleil sont fermées à la circulation). Les dimanches, 25.000 personnes fréquentent un périmètre qui s'étend là jusqu'au Casino. 200 bus touristiques arrivent à Menton, et entre 3.000 et 5.000 personnes déambulent dans les jardins quotidiennement." 

Un périmètre de sécurité étanche et surveillé 

Lors des défilés des jeudis soirs et dimanches, les effectifs de sécurité sont positionnés sur différents périmètres. "On a pu obtenir en renfort deux unités mobiles de CRS. Ce n'était pas garanti car elles étaient mobilisés à Carry-le-Rouet sur les rapatriés de Chine. Il y a également des policiers en civil, en deux-roues, des soldats Sentinelle, une société de sécurité privée pour les contrôles à la trentaine de portiques. Un hélicoptère de la gendarmerie effectue des survols, les moyens maritimes sont aussi mobilisés ainsi qu'un dispositif anti-drone et de détection des plaques d'immatriculation suspectes" détaille le commissaire de Menton. 

Le corso en bord de mer est entouré de palissades, les tribunes sont inspectées ainsi que les parkings, qui une fois contrôlés sont rendus inaccessibles par l'installation de plots en béton (iI y a des parkings à l'extérieur de la ville pour les visiteurs avec un système de navettes). Les caméras de vidéosurveillance de la ville et des caméras nomades positionnées sur le dispositif fournissent des images au PC sécurité installé en mairie.

Des chiens renifleurs d'explosifs 

Avant de défiler, les chars sont reniflés par des chiens des brigades cynophiles, entraînés à détecter les explosifs. On appelle cela la décontamination "_tant qu'ils sont pas décontaminés, on n'ouvre pas au public" précise l_e commissaire Le Pollozec. 

Le commissaire ajoute que "les organisateurs s'assurent qu'il n'y ait pas de poubelle ou de container qui traîne, pas de couteau tranchant dans les restaurants." 

À la fin du corso nocturne, vers 22h, il faut évacuer les tribunes en bord de mer, surveiller les mouvements de foule, avant le feu d'artifice. Des postes médicaux avancés avec la Croix-Rouge sont mis en place. La Sécurité civile et les pompiers sont également présents à chaque manifestation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu