Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Découvrez le métier d’agent de propreté à Metz

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Pour sa semaine de la propreté, la ville de Metz met sur le devant de la scène ses "supers héros", ses agents de propreté. Ils sont 168 à balayer, lessiver, à pied ou au volant d'un engin, les rues et les trottoirs.

Une souffleuse pour un agent de propreté, un jouet pour les enfants qui ont visite le centre d'exploitation de Metz-Borny.
Une souffleuse pour un agent de propreté, un jouet pour les enfants qui ont visite le centre d'exploitation de Metz-Borny. © Radio France - François Pelleray

Metz, France

Les 168 agents de propreté ramassent les mégots, les dépôts sauvages de poubelles, les feuilles mortes, ils vident les poubelles de rues, effacent les tags et ils travaillent sur les 330 km de rues de 6 heures à 14 heures du lundi au samedi (plus les volontaires le dimanche).

La ville de Metz compte deux centres d'exploitation, celui de Borny a ouvert ses portes au public ce lundi, histoire de découvrir le matériel et le quotidien de ces hommes en tenue orange qui œuvrent pour le bien être des Messins et de ses visiteurs. Cette visite est organisée dans le cadre de la semaine de la propreté.

Le balai de bruyère reste le meilleur

Le centre de Borny est récent, il a tout juste deux ans, il abrite des balayeuses et des laveuses. Du camion jusqu'au petit engin qui ne dépasse pas les 25 km/h. En tout, la ville de Metz dispose d'une cinquantaine d'engins, plus quelques 80 chariots de balayage. 

L'outil au coeur du métier reste le balai. "Nous avons essayé des balais en plastique, avec des poils biseautés et les balayeurs préfèrent malgré tout le balai de bruyère, le balai de sorcière", raconte Alexandre Venon, le directeur du centre d’exploitation de Borny.

Sommeil ou embouteillages

Pourquoi les engins de nettoyage passent parfois si tôt le matin ? Entre le sommeil les embouteillages, il faut choisir. "Sur les grands axes, nous devons éviter les heures de pointes. Sinon, nous passons plutôt le samedi matin. On ne travaille pas la nuit, de toute façon on nous reprocherait de faire aussi du bruit la nuit", poursuit Alexandre Venon. 

Les agents aussi ont des motifs de se plaindre, quand par exemple des gens jettent leur mégot par terre sous leur nez : "C’est du mépris pour nous. On ressent du dégoût", témoignent en chœur Mickaël et Stéphane.

Ce vélo électrique circule dans les rues piétonnes. - Radio France
Ce vélo électrique circule dans les rues piétonnes. © Radio France - François Pelleray

La mission des agents de la propreté est encore plus difficile à remplir à l'automne avec les feuilles mortes souillées, cela représente plus de 500 tonnes de déchets à ramasser, sachant qu’ils ramassent déjà 650 tonnes de déchets avec le balayage et le vidage des poubelles de rues (80% des poubelles de rues à Metz sont équipées d'un cendrier. Un mégot jeté dans la nature pollue 500 litres d'eau).

L'ordre de priorité du déneigement

Ces agents font eux aussi du déneigement. Les axes de niveau 1 sont prioritaires, il s’agit des entrées de ville et des voies de bus (mais pas Mettis, c'est fait à part par les TAMM). Le niveau 2 sont les axes intermédiaires et niveau 3 les petits rues et les impasses. "Il faut compter trois heures à partir de la fin des chutes de neige pour dégager les axes de niveau 1, puis trois heures de plus pour le niveau 2, ce qui signifie que les rues de niveau 3 sont déneigées dans un délai de 6 à 9 heures", conclue Alexandre Venon.

L'ordre de priorité du déneigement expliqué par Alexandre Venon, directeur du centre de Borny.