Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Deux jeunes Marseillais éteignent les lumières des enseignes

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

La vidéo fait le tour de la toile. En début de semaine, deux jeunes Marseillais adeptes du "parkour" ont décidé d'arpenter les rues pour éteindre les lumières des enseignes. Connues sous le nom de "lights off", ces actions sont menées pour sensibiliser sur l'écologie et la pollution lumineuse.

Cette action connue sous le nom de "lights off" est également menée par plusieurs collectifs, comme les Zéros de Bordeaux
Cette action connue sous le nom de "lights off" est également menée par plusieurs collectifs, comme les Zéros de Bordeaux © Maxppp - Guillaume Bonnaud

Ils s'appellent Yanis et Maxime et ces deux Marseillais font le buzz, comme on dit, sur internet. Ils se sont filmés en train d'éteindre les lumières des enseignes dans les rues Saint-Ferréol et Paradis. Une action déjà connue et pratiquée par des collectifs comme le Clan du néon ou Youth for Climate pour dénoncer la pollution lumineuse. Sur cette vidéo, les deux copains bondissent sur les façades, baissent la manette placée sur un boitier de sécurité qui permet aux secours de couper l'électricité en cas d'urgence. Et la lumière s'éteint. Un mélange donc entre écologie et "parkour", une pratique qui consiste à évoluer en courant et sautant dans le milieu urbain. 

Depuis juillet 2018, les enseignes ont pour obligation d’éteindre leurs vitrines entre 1h et 6h du matin. Une loi pour économiser l'équivalent de la consommation d'électricité annuelle de 370.000 ménages. La preuve donc sur la vidéo réalisée par Yanis et Maxime que cette loi n'est pas bien appliquée.

Yanis, que l'on voit sur la vidéo en train de sauter, raconte que la BAC (brigade anticriminalité) leur a demandé ce qu'ils faisaient. "On a expliqué qu’on éteignait les lumières, et ils ont répondu ça va, c’est bien." Les deux jeunes Marseillais se sont inspirés d'une vidéo d'autres jeunes qui faisaient la même chose dans les rues d’Aix-en-Provence l'été dernier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess