Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - États généraux de la bioéthique : la PMA, qu'est-ce que c'est ?

-
Par , , France Bleu

Les Etats généraux de la bioéthique commencent ce jeudi 18 janvier. Il va notamment être question de la législation à adopter sur la PMA, ou procréation médicalement assistée... mais de quoi parle-t-on ?

Des ovules inséminés sont placés dans un incubateur
Des ovules inséminés sont placés dans un incubateur © Maxppp -

La PMA, ou procréation médicalement assistée, va être au cœur des discussions des Etats généraux de la bioéthique, qui commencent ce 18 janvier. Ce sont les techniques qui aident un couple à avoir un enfant, à la place du processus naturel.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

La technique la plus connue, c'est la fécondation in vitro, qui consiste à faire se rencontrer ovule et spermatozoïde en dehors du corps de la mère, puis de lui implanter l'œuf fécondé. Mais la PMA peut aussi se faire par insémination artificielle, où le sperme de l'homme est artificiellement introduit dans l'utérus.

Des conditions drastiques

Aujourd'hui, c'est légal en France mais les conditions d'accès sont strictes : seuls les couples hétérosexuels y ont droit, à condition d'être mariés ou en concubinage depuis au moins deux ans. L'un des deux membres doit être infertile ou souffrir d'une maladie grave qui pourrait être génétiquement transmise à l'enfant. Et la mère doit avoir moins de 43 ans.

Les couples de femmes et les femmes célibataires n'y ont pas accès... pour le moment. Le gouvernement souhaite les autoriser à autoriser la PMA, via une loi d'ici le début de l'année prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess