Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - A Nîmes, des ateliers pour lutter contre les risques de noyade chez les enfants

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

Ce lundi 8 juillet, la Fédération Française de Prévention des Risques Domestiques (F.F.P.R.D) et le Club Subaquatique des Pompiers du Gard ont organisé des ateliers pour évaluer le niveau des enfants dans l'eau et leurs capacités à éviter la noyade.

Les enfants devaient effectuer quatre exercices dont savoir faire l'étoile de mer
Les enfants devaient effectuer quatre exercices dont savoir faire l'étoile de mer © Radio France - Marianne Naquet

Nîmes, France

1.649 noyades en France en 2018, c'est le nombre de noyades accidentelles en France, soit 30% de plus par rapport à 2015 (1.266 à l'époque). Elles touchent en majorité les enfants, avec 600 accidents chez les moins de 13 ans. Ces accidents peuvent être évités en redoublant de vigilance. 

Evaluer les capacités 

Sensibiliser les parents, faire de la prévention, voilà le but des ateliers organisés par la Fédération Française de Prévention des Risques Domestiques (F.F.P.R.D) et le Club Subaquatique des Pompiers du Gard. Ils ont accueilli à la piscine Aquatropic de Nîmes une centaine d'enfants pour évaluer leurs capacités à nager et voir, si dans une situation dangereuse, ils ont les bons réflexes : ne pas paniquer, réussir à alerter les parents.

Au programme, plusieurs exercices : savoir plonger droit comme un I, bras le long du corps, réussir à rester stable, la tête hors de l'eau pendant cinq secondes, bien savoir gonfler ses poumons pour inspirer et arriver à flotter. 

Maintenir la vigilance 

"Ça aide les parents à évaluer le niveau dans l'eau de leurs enfants", explique Samuel Mathis, moniteur de plongée du Club Subaquatique des Pompiers du Gard. Mais attention, il ne faut pas baisser la vigilance, précise-t-il. "Le risque zéro noyade n'existe pas, en quelques secondes, un enfant peut se noyer."

A partir de ce test, les moniteurs donnent quelques conseils aux enfants et aux parents. Ils peuvent préconiser de s'inscrire pour prendre des cours supplémentaires.