Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Gens du voyage : le maire de Lattes en appelle au président de la République

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Une centaine de caravanes se sont ont installées illégalement sur la commune de Lattes (Hérault). Le maire a obtenu toutes les décisions pour faire évacuer les gens du voyage, mais la police n'a pas les moyens d'intervenir. Dans une vidéo, il en appelle au président de la République.

Une centaine de caravanes sont installées illégalement depuis le 17 juin sur ce terrain à Lattes
Une centaine de caravanes sont installées illégalement depuis le 17 juin sur ce terrain à Lattes - mairie de Lattes

Lattes, France

Le coup de gueule du maire de Lattes pour dénoncer la présence de gens du voyage sur sa commune  depuis 10 jours. Le 17 juin, une centaine de caravanes ont envahi un terrain sur le secteur de Maurin à coté du city stade et du parcours de santé. Dès le 18 juin, la préfecture a pris un arrêté pour demander l'évacuation des gens du voyage. La justice a confirmé cet arrêté trois jours plus tard, mais la police n'a pas assez d'hommes pour procéder à cette évacuation. 

Cyril Meunier a donc décidé de se mettre en scène dans une vidéo de 4 minutes diffusée sur les réseaux sociaux pour demander au président de la République de prendre ses responsabilités. 

Après avoir expliqué dans quel contexte les gens du voyage se sont installés sur sa commune et les différentes étapes administratives et judiciaires qui se sont déroulées ensuite pour obtenir l'autorisation de faire évacuer les caravanes, il s'inquiète d'un possible drame qui pourrait se produire.

"Monsieur le président, soyez responsable..."

"Monsieur le président, je vous invite à prendre enfin à bras le corps cette situation catastrophique. Nous risquons des vies humaines car l'énervement arrivera à son comble un jour et nous ne pourrons pas retenir les riverains ou les utilisateurs de ces aires de loisirs, on aura des drames, des combats au corps à corps, on aura des morts, on aura, ce que personne ne souhaite : une fracture totale entre des concitoyens qui vivent de façon nomade et ceux qui vivent de façon sédentaire. Soyez responsable et faites légiférer une bonne foi pour toute la problématique des gens du voyage."

Le maire de Lattes

En sous titre, le maire de Lattes demande une législation plus stricte, plus efficace, des mesures plus contraignantes pour ceux qui s'installent illégalement et pourquoi pas la confiscation des voitures ou même des peines de prison. Cyril Meunier a fait les comptes : l'installation des gens du voyage a coûté 800.000 euros à sa commune en 10 ans (aménagement des aires ou dégâts).

Le président de l'association France Liberté Voyage dénonce un appel à la haine lancé par le maire de Lattes. Fernand Delage s'est rendu à Lattes pour évaluer la situation, il constate que l'aire de Grand Passage de Lattes réservée aux gens du voyage est actuellement occupée par des gens du Cirque, des voyageurs sédentarisés depuis plusieurs mois sur cette aire qui n'est donc plus accessible aux gens qui voyagent réellement. 

Les gens du voyage qui occupaient illégalement le terrain de Lattes ont quitté les lieux dimanche 30 juin. 

Choix de la station

France Bleu