Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Grenoble : la barre Anatole-France, dans le quartier Mistral, bientôt totalement détruite

-
Par , France Bleu Isère

Les travaux avaient débuté en novembre 2019 par un processus de désamiantage avant la démolition de l'enceinte du bâtiment. Les fondations de cet immeuble, symbolique du quartier Mistral à Grenoble, ont commencé à être démolies ce mardi. Objectif de cette opération : désenclaver le quartier.

"Le désenclavement, c'est une bonne chose. Ça va aérer le quartier et permettre de respirer un peu" se réjouit Gérald, 66 ans, et résident du quartier Mistral depuis plus de quatre décennies. Cet habitant de longue date a été intrigué en voyant la grue de 40 mètres qui détruit petit à petit la barre d'immeuble Anatole-France à Grenoble. Un projet qui a débuté en 2015. La démolition a démarré en fin d'année dernière par une opération de désamiantage et, ce mardi, les fondations ont commencé à être détruites.

"L'ensemble du béton va passer par la mâchoire de cette pelle de destruction" explique Nicolas Jover, chef d'équipe et responsable de l'entreprise Cardem, mandatée pour réaliser la démolition du bâtiment. Le béton tombe ensuite au sol. Il reste à enlever les quelques traces d'acier puis, le béton sera envoyé dans un centre de recyclage. "Il sera ensuite utilisé sur le chantier de l'A480 par exemple ou sur des chantiers dans l'agglomération grenobloise" continue Nicolas Jover.

Ces gravas seront envoyés dans un centre de recyclage à Voreppe puis réutilisés sur des chantiers de l'agglomération grenobloise.
Ces gravas seront envoyés dans un centre de recyclage à Voreppe puis réutilisés sur des chantiers de l'agglomération grenobloise. © Radio France - Bastien Thomas

92 familles à reloger

Sauf qu'avant d'attaquer les travaux, il y a avait de la vie dans cet immeuble. 92 familles y vivaient. "Il a fallu les reloger. Nous y sommes arrivés en deux ans et demi" se félicite Pierre Payrard, le directeur du développement chez Actis, le bailleur social en charge de la barre Anatole France. "Un tiers a souhaité rester vivre à Mistral. Le reste a été relogé ailleurs par la Ville de Grenoble" poursuit-il.

Des commerces ont dû aussi se déplacer, ce que regrette Fatia, habitante du quartier depuis 26 ans. "Dès que j'ai appris que le bâtiment allait être détruit, j'ai pleuré. C'est dommage parce qu'il y avait plein de petits commerçants. La boulangerie, le judo, le coiffeur ou encore la pharmacie" raconte cette femme venue elle aussi par curiosité.

Un projet à 4 millions d'euros

L'objectif est de désenclaver Mistral, un des quartiers sensibles de la ville de Grenoble, de réintégrer le quartier à la ville. Un souhait qui a un coût, plus de 4 millions d'euros, financés par la ville de Grenoble, la Métro, l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine et le bailleur Actis.

A la place de l'ancien immeuble, le parc à proximité sera agrandi et de nouvelles places de parking seront construites. L'opération de démolition devrait se terminer au cours du mois de mars et les nouveaux aménagements ne sont pas attendus avant les mois de mai et de juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess