Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO - Grève dans les EHPAD en Dordogne : elle écrit une chanson pour dénoncer ses conditions de travail

lundi 29 janvier 2018 à 18:39 Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord et France Bleu

Claire Huguet est aide soignante dans un EHPAD à Mareuil-sur-Belle, elle travaille auprès des personnes âgées depuis plus de trente ans et a remarqué une dégradation de ses conditions de travail. Elle a composé une chanson pour dénoncer ce qu'elle vit.

Cette aide médico-psychologique travaille auprès des personnes âgées depuis plus de trente ans
Cette aide médico-psychologique travaille auprès des personnes âgées depuis plus de trente ans © Radio France - Manon Derdevet

Dordogne, France

"Je voudrais vous raconter mon métier, ce beau métier" dès les premiers mots de sa chanson Claire Huguet donne le ton. L'objectif de sa composition guitare-voix est de parler de son métier et dénoncer la dégradation de ses conditions de travail.

Cette Périgourdine de 56 ans a toujours travaillé auprès des personnes âgées, d'abord a domicile puis en EHPAD. Depuis 6 ans elle travaille dans celui de Mareuil-sur-Belle et elle dénonce un travail devenu "inhumain" et "mécanique". 

Pour qu'on l'écoute elle a alors décidé de composer la chanson "Mon métier, je vous le raconte".

"On est maltraitants institutionnellement"

Claire aime pourtant beaucoup son métier mais elle déplore que celui-ci se soit dégradé avec le temps. "On a perdu toute l'humanité de ce métier. On n'a plus le temps d'échanger avec les résidents. Ils ont beaucoup à nous apprendre et nous n'avons pas le temps de les écouter ni d'écouter leur peine. On est maltraitants institutionnellement" déplore Claire Huguet.

Elle demande plus de moyens et surtout plus de personnelle pour assurer un meilleur quotidien à ses résidents. Ce mardi, elle sera devant l'EHPAD de Mareuil avec sa guitare pour manifester.