Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO - L'Aita Mari, un bateau basque à la rescousse des réfugiés en Méditerranée

lundi 11 juin 2018 à 5:34 Par Oihana Larzabal, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Deux associations basque et sévillane se sont regroupées pour acheter un chalutier et partir en Méditerranée secourir en mer les réfugiés arrivant de Libye. Le bateau est en cours de réaménagement au port de Pasaia. Il devrait larguer les amarres fin juillet.

Les bénévoles de l'association Maydayterraneo ont secouru 575 réfugiés l'an dernier en Méditerranée
Les bénévoles de l'association Maydayterraneo ont secouru 575 réfugiés l'an dernier en Méditerranée - Maydayterraneo

Hendaye, France

Cela fait plus d'un an et demi que le projet #Maydayterraneo a été lancé. Il a d'abord fallu trouver les fonds pour acheter le bateau. Il s'agit d'un chalutier de 32 mètres de long. Actuellement amarré au port de Pasaia, les bénévoles de l'association travaillent d'arrache-pied pour le transformer en bateau de sauvetage. Dans quelques semaines, ils partiront direction la Sicile pour une mission de cinq mois.

Marins, secouristes, personnels soignants, ils seront une centaine de bénévoles sur l'Aita Mari. Ils interviendront en Méditerranée centrale car c'est la route migratoire la plus dangereuse du monde : 2 853 réfugiés y ont péri en 2017.

"Vu tout ce qu'il se passe là-bas, le nombre de personnes qui fuient la Libye, qui meurent... Devant tant d'injustice, nous avons décider d'aller en mer avec notre bateau" explique Amaia Martinez, membre de Maydayterraneo.

L'Aita Mari est en cours de réaménagement à Pasaia. Il devrait larguer les amarres fin juillet - Aucun(e)
L'Aita Mari est en cours de réaménagement à Pasaia. Il devrait larguer les amarres fin juillet - @Maydayterraneo

575 réfugiés secourus l'an dernier

Les bénévoles de Maydayterraneo avaient déjà effectué une mission d'un peu plus de deux mois l'an dernier en Méditerranée. Ils avaient secourus 575 personnes.

Cette année, ils réitèrent l'opération mais avec leur propre bateau et la mission va durer cinq mois. L'Aita Mari devrait larguer les amarres dans quelques semaines, à la fin du mois de juillet avec à son bord une centaine de bénévoles.

Un chalutier baptisé Aita Mari

José Maria Zubia Cigaran, connu sous le nom d'Aita Mari, était un marin-pêcheur originaire du Gipuzkoa. Au XIXème siècle, il devint très populaire après d'innombrables sauvetages en mer. Il mourut le 9 janvier 1866 après avoir mis à l’abris plusieurs marins au cours d’une tempête.

Ispiritu horrekin harat goaz eta ispiritu horrek esnatzen gaitu lana egiteko — Amaia Martinez

Erdi Mediterraneoa munduko migrazio ibilbide arriskutsuena da

Appel aux dons

#Maydayterraneo a bénéficié d'une subvention de 400 000€ versée par le gouvernement autonome basque. Mais entre l'achat du bateau (223 800€), les travaux de réaménagement, l'achat du matériel médical et le fonctionnement sur place pendant cinq mois, le budget s'élève à 750 000€.

Conférence de presse de présentation du projet #Maydayterraneo à l'Aquarium de Donostia - Radio France
Conférence de presse de présentation du projet #Maydayterraneo à l'Aquarium de Donostia © Radio France - Oihana Larzabal