Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO - "L'état des routes est aussi dangereux que la vitesse"

samedi 14 avril 2018 à 21:42 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

Ce samedi, près de 600 motards et 75 automobilistes ont manifesté contre la future limitation à 80 km/h sur la rocade de Dijon. Si la sécurité routière est une priorité, ils estiment que le danger vient bien plus de l'état des routes, on a vérifié par nous même en embarquant avec un motard.

Graviers et nids de poules sont les pires ennemis des motards.
Graviers et nids de poules sont les pires ennemis des motards. © Radio France - Lila Lefebvre

Côte-d'Or, France

Dès cet été il faudra rouler à 80km/h sur les routes départementales et nationales (sans séparateur central). Une mesure de sécurité routière qui ne passe décidément toujours pas auprès des motards et des automobilistes qui manifestaient encore partout en France ce samedi 14 avril. A Dijon 600 motos et 75 voitures ont bloqué la rocade tout le début d'après-midi, ils estiment que le gouvernement se trompe de diagnostic. Car pour eux la vitesse n'est qu'un facteur aggravant de la mortalité sur les routes, leur état étant bien plus préoccupant. Nous avons tenu à le constater par nous-même en embarquant sur la moto d'Emmanuel Bigou, motard bourguignon. 

Alors que les beaux jours reviennent, les motards ressortent en balade sur les petites routes de campagne de Côte-d'Or. Des nationales et départementales qui ont souffert pendant l'hiver, avec le givre ou les inondations, des fissures, des chaussées déformées et des nids de poules se forment, pour y remédier au plus vite, la solution est bien souvent d'y mettre des graviers "et ça c'est un catastrophe pour les motards, s'exaspère Emmanuel Bigou, alors forcément quand on les repère on ralentit, et bien en dessous de 80km/h, mais ce n'est pas réduire la vitesse qui les enlèvera."

Un nid de poule, que ce soit à 80 km/h ou 90km/h, ça ne pardonne pas". Emmanuel Bigou, Fédération des Motards en colère 21

Pour Emmanuel Bigou, se concentrer sur la vitesse c'est éviter de lancer une véritable évaluation de nos infrastructures routières, "il faudrait qu'on fasse un véritable état des lieux, pour voir quelles routes sont accidentogènes et comment les rendre plus sûres, car nid de poule, que ce soit à 80 km/h ou 90km/h, ça ne pardonne pas". En février dernier, le collectif 40 Millions d'automobilistes a ainsi lancé une application pour que les usagers répertorient toutes les routes abîmées

Des aménagements dangereux

"Une glissière simple pour un motard, c'est Louis XVI, quick, ça vous coupe la tête, mime Emmanuel, installer des glissières doubles ne réduirait peut-être pas le nombre d'accidents, mais éviterait des morts". C'est déjà le cas pour certaines portions de nationales en Côte-d'Or.