Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - La sécurité sur les plans d'eau en Mayenne

lundi 9 juillet 2018 à 18:37 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

France Bleu Mayenne évoque la sécurité de la baignade après un week-end tragique. 7 personnes, dont 3 enfants, ont trouvé la mort par noyade en Saône-et-Loire, dans le Calvados et dans le Maine-et-Loire. Pour s'amuser en toute sécurité, certains plans d'eau du département ont été aménagés.

illustration la base de loisirs du Gué de Selle dans les Coëvrons
illustration la base de loisirs du Gué de Selle dans les Coëvrons © Radio France

Mézangers, France

Dans le département, la baignade est surveillée sur les plans d'eau d'Argentré, Bouère, St-Denis-du-Maine, St-Cénéré, La Selle Craonnaise et Mézangers. Surveillance assurée tous les après-midis de l'été entre 14h et 19h. 

Les zones de baignades s'étendent jusqu'à une distance de plusieurs dizaines de mètres de la plage. La limite est matérialisée par une ligne de petites bouées. 

En revanche, il est formellement interdit de se baigner dans la Mayenne, sur toute la longueur de la rivière.

La sécurité, c'est l'affaire de tous explique Emmanuel Chambrier, maître-nageur-sauveteur sur la base de loisirs du Gué de Selle, dans les Coëvrons : "la meilleure des sécurité c'est la surveillance. Surveillance par nous, professionnels, et par les parents et grands-parents qui accompagnent les enfants. C'est la première chose. La seconde c'est de faire attention à ne pas aller trop vite dans l'eau, surtout en période de forte chaleur, pour éviter l'hydrocution, le malaise. Il arrive souvent que des baigneurs franchissent la limite. C'est à leurs risques et périls. On essaie de leur faire comprendre qu'il vaut mieux rester dans la zone surveillée. Nous sommes bienveillants"