Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - La solidarité autour d'une retraitée de Rochefort-du-Gard à la porte de chez elle

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu, France Bleu Vaucluse

Depuis trois mois, Martine Garofalo essaie de récupérer sa maison, ce que son locataire refuse. En attendant une issue, la propriétaire de 75 ans - sans domicile - a été relogée par la mairie de Rochefort.

Martine Garofalo, 75 ans.
Martine Garofalo, 75 ans. © Radio France - Leïla Méchaouri

Cela fait trois mois que Martine Garofalo vit un véritable calvaire. Après un long séjour en Guyane, cette retraitée de 75 ans a tenté de récupérer sa maison de Rochefort du Gard mi-août. À son retour en métropole, son locataire n'avait déjà plus de bail et ne payait plus son loyer. Malgré cela, il lui a tout simplement refusé l'accès de sa propre maison. Une maison familiale dans laquelle les parents de Martine ont vécu plus de 60 ans. 

"Je suis passée par toutes les phases : la dépression, le chagrin..." - Martine Garofalo

Chassée de chez elle, la Rochefortaise a par ailleurs retrouvé sa propriété dans un état déplorable : son jardin en friche, l'intérieur de son logement insalubre. Cependant, en raison de la trêve hivernale, le locataire en question ne peut pas être expulsé du rez-de-chaussée. 

Une décision de justice permet malgré tout à Martine de réintégrer le premier étage et le jardin de sa propriété. La mairie de Rochefort-du-Gard lui cède gracieusement un appartement jusqu'à ce qu'elle puisse retrouver sa maison.

"Merci Élise!" 

Le sort de Martine a fait l'objet d'un reportage dans Envoyé Spécial sur France 2 le 19 novembre. Depuis, la présentatrice de l'émission, Élise Lucet, est restée en contact téléphonique avec la Gardoise. 

"On ne peut pas ne pas être touché par le sort de Martine c'est impossible!" - Elise Lucet 

"Quand on a vu Martine à l'antenne on s'est tous dit qu'elle pouvait être notre grand-mère. Et voir sa grand-mère en dehors de sa maison, parce que sa maison est squattée par un locataire indélicat, c'est insupportable!", dénonce la journaliste qui ajoute que des centaines de messages de soutien ont été reçus à l'issue de ce reportage. Depuis, les médias sont nombreux à relayer cette situation et la retraitée bénéficie d'un fort élan de solidarité. 

"Si je peux faire jurisprudence j'en serais ravie!" - Martine Garofalo

Les autorités et les élus se saisissent également du problème de la propriétaire victime de son squatteur. Une tribune est en cours d'écriture par le député gardois Anthony Cellier.

L'histoire de Martine Garofalo : propriétaire chassée de sa propre maison par un squatteur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess