Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO - La ville de Tours lance un appel à projet en ligne pour donner une deuxième vie à huit lieux abandonnés

dimanche 13 janvier 2019 à 6:06 Par Manon Derdevet, France Bleu Touraine

Le site "Devenir Tours" a été lancé le 7 janvier 2019. Il propose aux Tourangeaux d'apporter leurs projets pour reconvertir un hangar, une caserne ou encore une bretelle d'autoroute abandonnés.

Capture d'écran du site "Devenir Tours"
Capture d'écran du site "Devenir Tours" - Ville de Tours

Tours, France

Peut-être avez-vous déjà rêvé de devenir propriétaire d'une bretelle d'autoroute abandonnée, d'un ancien hôpital ou d'un hangar de 3.000 mètres carrés. C'est ce que propose la ville de Tours depuis le 7 janvier. Elle a lancé un grand appel à projet sur son site internet "Devenir Tours" pour trouver une seconde vie à donner à huit sites urbains à l'abandon. 

Dans la liste on trouve, l'ancien site métallurgique Saint-Sauveur ; le pavillon de Condé, une ancienne caserne ; le Hangar Col ; L'Ermitage, un ancien hôpital ou un échangeur de l'A10, une ancienne bretelle d'autoroute à la limite avec Saint Pierre des Corps au bord de la Loire. 

Des espaces présentés en même temps que le projet dans un clip diffusé par la ville de Tours. 

Pour Danielle Ngongi, la conseillère déléguée auprès du maire en charge des grands projets, cette nouvelle plateforme est aussi moyen de redynamiser la ville tout en faisant participer les habitants. "On a une belle ville que l'on appelle "la belle endormie" qui a une beauté qui n'est pas révélée. On a beaucoup d'espaces qui demandent à être investis." raconte-t-elle. 

"On veut proposer aux habitants de participer à la construction de la ville" Danielle Ngongi

Vous avez jusqu'au 30 mars pour candidater sur le site. Une réunion d'information aura lieu le 27 février à MAME. Les noms des nouveaux heureux propriétaires et leurs projets seront connus en décembre 2019.