Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO - Le comité de soutien à la périgourdine Clémence Rouher interpelle l'État

-
Par , France Bleu Périgord

Le combat se poursuit pour Clémence Rouher. La journaliste de France 3 Périgords vit au Liban depuis un an et demi pour tenter de récupérer ses deux filles, enlevées par leur père en avril 2018. Le comité qui la soutient vient de publier une vidéo pour demander à l'Etat français d'intervenir.

Clémence Rouher, journaliste à France 3 Périgords, vit au Liban depuis un an et demi pour tenter d'y récupérer ses filles.
Clémence Rouher, journaliste à France 3 Périgords, vit au Liban depuis un an et demi pour tenter d'y récupérer ses filles. - Nicolas Lux

Dordogne, France

Le comité de soutien à Clémence Rouher demande l'intervention de l'Etat dans ce dossier, avec une vidéo. Clémence Rouher est journaliste pour France 3 Périgords. Depuis un an et demi, elle vit au Liban pour tenter de récupérer ses deux filles, Yasmine et Salomé. Elles ont été enlevées par leur père à Périgueux en avril 2018. Cet homme est condamné en France à 5 ans de prison ferme pour enlèvement. Clémence Rouher attend désormais la décisions de tribunaux libanais, mais le dossier est bloqué à cause de la crise sociale et politique que traverse le pays du Moyen-Orient.

Face à cette complication, il faut mobiliser davantage estime Guillaume Decaix, à la tête du comité de soutien : "Jusqu'à maintenant c'était un combat assez solitaire de la part de Clémence. L'idée, c'était de relayer son combat ici en métropole, sachant que les autorités françaises peuvent aider en appuyant son combat, qui est légitime puisque tous les tribunaux français lui ont donné raison. On a pensé avec le comité de soutien que c'était le bon moment d'appuyer sa démarche et de demander à l'Etat, qui est au courant de son combat, de s'investir un petit peu plus et de demander aux autorités libanaises d'agir." 

Le comité appelle à relayer au maximum la vidéo. "L'idée est de voir l'impact qu'aura cette vidéo, ensuite on va réfléchir à d'autres choses, explique Guillaume Decaix. On s'est posé la question de faire une conférence de presse auprès des médias, parce qu'on est persuadés aujourd'hui que c'est en médiatisant ce combat que Clémence obtiendra plus de soutien des autorités françaises qui ont été présentes depuis le début à ses côtés, mais aujourd'hui, ça ne suffit pas."

Les soutiens de Clémence Rouher ont aussi adressé une lettre à l'Elysée pour interpeller le gouvernement. La cagnotte lancée dès le début de ce combat est toujours en ligne pour soutenir financièrement la journaliste périgourdine, que cela soit pour sa vie au Liban ou les frais d'avocats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu