Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Le patron de Facebook remis en place par une élue du Congrès américain

-
Par , France Bleu

Ce mercredi 23 octobre, Mark Zuckerberg devait défendre son projet de crytpomonnaie devant le Congrès américain mais il a aussi dû répondre aux questions sur la question des fake news et de l'utilisation des données personnelles des internautes.

Marc Zuckerberg devant le Congrès américain mercredi 23 octobre 2019.
Marc Zuckerberg devant le Congrès américain mercredi 23 octobre 2019. © Maxppp - CHINAFOTOPRESS/MAXPPP

Il était venu défendre son projet de crypto-monnaie, "Libra" devant le Congrès américain, mais Mark Zuckerberg s'est aussi fait reprendre sur la question des fausses informations sur son réseau social Facebook. Alexandria Ocasio-Cortez, représentante démocrate, commence par questionner le PDG sur le scandale Cambridge Analytica : en mars 2018, l'entreprise a été accusée d'avoir aspiré et utilisé à leur insu les données personnelles de dizaine de millions d'utilisateurs de Facebook à travers le monde. 

Aucun contrôle sur les contenus mensongers ?

Puis, elle a confronté le patron du réseau devant un cas concret : "Est-il possible pour moi de diffuser une publicité mensongère contre mes adversaires du parti Républicain ?" Question à laquelle Mark Zuckerberg est incapable de répondre. Sa défense, entre deux bégaiements, consiste à explique que le mensonge, "c'est mal" mais que les internautes doivent être capables  de définir eux-mêmes si on leur ment ou non.

VIDÉO - Marc Zuckerberg remis à sa place par Alexandria Ocasio-Cortez

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu