Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : 75e anniversaire du Débarquement

VIDÉO - Le vrai du faux du D-Day : des tanks en caoutchouc ont-ils permis la réussite du Débarquement ?

Vrai ou faux ? Ce sont des tanks en caoutchouc qui ont permis que le Débarquement de Normandie soit une réussite ? Et bien ce vrai ! Mais pas seulement des tanks.

Ce sont bien des tanks en caoutchouc qui ont permis que le Débarquement de Normandie soit une réussite. Des tanks en caoutchouc mais pas seulement. 

Il y avait aussi des avions en bois, des canons  en carton pâte, des barges de débarquement en contreplaqué, des planeurs postiches. Mais encore de fausses jeeps en plastique et des chars Sherman gonflables. Il y avait aussi une fausse division blindée composée de centaines d'engins factices installés en avril et mai 1944 dans le Kent. 

Tout cela pour faire croire aux allemands que c'est ici , dans le détroit du Pas-de-Calais, que les alliés se préparent à débarquer. Nom de code de cette campagne d'intoxication de l'ennemi : Fortitude. 

Chaque nuit, quelques dizaines d'hommes transportent tout ce matériel d'un bout à l'autre du comté pour faire croire à une intense activité. Et surtout, surtout on laisse les avions allemands survoler de temps à autre la zone, prendre des photos et recueillir ce qu'ils croient être "de précieux renseignements" sur les intentions alliées. 

On va même jusqu'à créer dans cette région du Kent un faux QG d'où le général Montgomery est censé diriger les opérations de Débarquement dans le nord de la France

Un faux quartier général où ne s'est donc jamais rendu Montgomery ?

Lui , non,  mais son sosie oui ! Figurez-vous que les services de renseignements à l'époque font appel, tenez-vous bien, à un acteur pour endosser le rôle du général. Clifton James, c'est son nom, était un habitué des seconds rôles avant la guerre. 

Au printemps 1944, il va interpréter le rôle de sa vie. Il ressemble à s'y méprendre à Montgomery . Alors on lui fait traverser Londres en voiture officielle pour se rendre dans son supposé QG. 

Parmi les témoins qui l'aperçoivent sur le bord des routes du sud-est de l'Angleterre, il y a forcément des agents au service de l'Allemagne. Il faut que ça se sache. Si le général Montgomery est dans le secteur , c'est bien parce que le Débarquement allié aura lieu dans le Pas-de-Calais, c'est sûr  et pas en Normandie. Raison pour laquelle les Nazis maintiendront jusqu'au bout, et même après le 6 juin, le gros de leurs troupes dans le nord de la France.                   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess