Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉOS - Le repas végétarien testé dans les cantines scolaires de Saint-Lô

dimanche 16 septembre 2018 à 14:29 - Mis à jour le lundi 17 septembre 2018 à 11:14 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin et France Bleu

L'Assemblée nationale a voté l'expérimentation d'un repas végétarien par semaine dans les cantines scolaires. A Saint-Lô, si aujourd'hui tous les repas comportent de la viande, un steak végétarien va être testé dans les prochaines semaines.

Préparation d'une sauce dans les cuisines centrales de Saint-Lô, le 14 septembre.
Préparation d'une sauce dans les cuisines centrales de Saint-Lô, le 14 septembre. © Radio France - Marc Bertrand

Saint-Lô, France

On mange trop de viande dans nos cantines scolaires ! Entre deux et six fois trop de protéines sont servies par rapport aux recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, d'après une étude de Greenpeace. L'Assemblée nationale a voté vendredi 14 septembre un amendement à la loi Alimentation qui met en place l'expérimentation d'un repas végétarien par semaine, qui "pourra être composé de protéines animales (laitages, oeufs) ou végétales (céréales, légumineuses)", et ce "pendant deux ans".

Steak de pois chiche à la cantoche

A Saint-Lô, c'est déjà ce que réclamaient certains parents d'élèves depuis plusieurs mois. Ils ont obtenu gain de cause, et ça va être testé à l'occasion de la semaine du goût du 8 au 14 octobre. "On va tester un steak végétarien, fait avec des pois chiches, qui sont des légumineuses riches en protéines, et du poivron, le tout bio", explique Damien Albessard, le diététicien des cuisines centrales de Saint-Lô, qui fournit les écoles publiques de la ville : "Je n'ai aucun doute sur le fait que ce sera bon, mais c'est différent de ce dont les enfants ont l'habitude à la maison. Je ne suis pas sûr qu'ils l'acceptent".

Si la moitié finit à la poubelle... on ne continuera pas" - Damien Albessard

5 fruits et légumes... et moins de viande ?

Il faut habituer les enfants... et leurs parents aussi ! Parce qu'aujourd'hui tous les repas de la cantine comportent de la viande. C'est dû aux recommandations nationales qui font la part belles aux protéines animales, et qui, toujours selon le rapport de Greenpeace, seraient influencées par les lobbies de la viande. "On est quasi-obligés de mettre de la viande, poisson ou oeuf tous les jours, avec des quantités minimum de boeuf, agneau, abats", reconnaît Damien Albessard. 

Les recommandations estiment que certains enfants n'ont pas les moyens de bien manger chez eux, donc il faut mettre des protéines animales le midi" - Damien Albessard

Pourtant ça va changer : en plus du célèbre 5 fruits et légumes par jour on nous dira bientôt aussi moins de 500 g de viande par semaine, selon le directeur des cuisines centrales : "Les nouvelles recommandations nutritionnelles disent : pas plus de 500 g de viande par semaines, et davantage de légumineuses. Cela va inspirer nos menus dans les mois et les années qui viennent", dit Jorge Marques de Figuereido.

il faut qu'on ait plus d'ouverture d'esprit sur les protéines végétales" - Jorge Marques