Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO : les gendarmes du CNEFG de Dordogne défileront sur les Champs-Elysées pour le 14 juillet

-
Par , France Bleu Périgord

Cela fait sept ans que cela n'était plus arrivé ! Les gendarmes du centre national d'entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier, en Dordogne, défileront sur les Champs-Elysées le 14 juillet. Et cela à l'occasion des 50 ans du centre

Les gendarmes du CNEFG s'entraînent à défiler pour le 14 juillet
Les gendarmes du CNEFG s'entraînent à défiler pour le 14 juillet © Radio France - Antoine Balandra

Saint-Astier, France

Cela fait 7 ans que ça n'était plus arrivé ! Le Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier, le CNEFG défilera sur les Champs-Elysées à l'occasion du 14 juillet.

La dernière fois que les gendarmes de ce centre avaient défilé à Paris pour la fête nationale, c'était en 2012. Et encore, ils ne défilaient pas seuls.

Cette fois, 76 militaires du CNEFG défileront ensemble en seizième position du défilé sur les Champs Elysées. Et cela l'année des 50 ans de ce centre créé le 1er avril 1969, et qui forme chaque année entre 13.000 et 15.000 gendarmes français et du monde entier (Marines américains, gendarmes d'Italie, Pakistan, Arabie Saoudite, Espagne) au maintien de l'ordre.

En attendant et depuis plusieurs jours, les militaires s'entraînent à défiler. Les militaires enchaînent les allers retours au milieu de la fausse ville d'entraînement au maintien de l'ordre, parfois en plein soleil. Image saisissante. Il faut être parfaitement en phase dans les mouvements de jambes et de bras.

Les 76 gendarmes sont tous volontaires pour défiler sur les Champs. Mais cela demande un peu d'entraînement. Alors tous les jours, c'est répétition obligatoire explique le général Stéphane Bras, commandant du centre qui mènera ses troupes sur les Champs-Elysées

"Le centre va se présenter sous la forme d'un carré de huit par huit, avec notamment devant la garde aux drapeaux, cela nécessite des exercices pour être parfaitement au pas" dit-il

Avec des collègues espagnols

Des représentants de tous les types personnels du centre seront sur les Champs. Un immense honneur après une année chargée entre les 50 ans du CNEFG et la mise sous les projecteurs de la formation au maintien de l'ordre suite au mouvement des gilets jaunes.

"On y voit une sorte de reconnaissance, et nous aurons une pensée pour tous nos camarades de la gendarmerie mobile" explique-t-il

Cette année 10 militaires espagnols qui travaillent en partenariat avec le CNEFG défileront aussi sur les Champs-Elysées avec le CNEFG. 

Les champs que les gendarmes périgourdins descendront sur environ 800 m avant de tourner à droite, vers les Invalides. D'un bloc. Car comme la légion étrangère, le CNEFG ne se divisera pas. 

La troupe partira en tout cas ce dimanche pour Paris. Un entraînement au défilé aura ensuite lieu chaque jour jusqu'à vendredi.