Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

VIDÉO - Motards et piétons gilets jaunes unis pour l'acte 17 à Avignon

samedi 9 mars 2019 à 19:45 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Vaucluse

Un acte 17 des gilets jaunes apaisé à Avignon ce samedi : manifestants piétons et motards se sont retrouvés pour faire un tour de ville dans le calme. Ils ont fait entendre leurs messages à grand renfort de klaxons, moteurs et slogans et promettent de ne rien lâcher même après le grand débat.

Un gilet jaune géant déployé près du palais des papes à Avignon.
Un gilet jaune géant déployé près du palais des papes à Avignon. © Radio France - Marion Bargiacchi

Avignon, France

Motards et piétons en gilets jaunes ce samedi 9 mars à Avignon (Vaucluse) pour une marche pacifique en centre-ville et sur les boulevards autour des remparts. Les manifestants se sont retrouvés porte de la République aux alentours de 14h30 puis sont remontés par la rue de la République jusqu'à la place de l'horloge, vers le palais des Papes puis la préfecture avant de revenir intramuros en faisant le tour de la ville.  Échantillon du parcours en photos et vidéos sur le compte Twitter de France Bleu Vaucluse :

Le public des premiers jours

Dans le cortège, des familles avec des poussettes, des enfants, des retraités, des étudiants : les gilets jaunes de la première heure revenus marcher et donner de la voix dans le calme. Les revendications ne bougent pas d'un iota : référendum d'initiative populaire (RIC), le désir d'un meilleur pouvoir d'achat, la revalorisation du travail. Pour Véronique, "le mouvement va s'amplifier après la fin du grand débat, parce qu'Emmanuel Macron ne prendra pas les bonnes décisions, c'est une certitude". 

Des commerçants aussi dans la rue

Cette semaine, la maire d'Avignon, Cécile Helle a demandé une aide du gouvernement pour compenser les pertes financières des commerçants du centre-ville, pénalisés par les manifestations depuis le 17 novembre 2018. 

Mais dans le cortège, gilet jaune sur le dos, il y a aussi des petits commerçants comme Isabelle qui tient une boutique de vêtements. Elle déclare ne pas se payer pendant six mois pour pouvoir payer ses charges : "Je considère que je n'ai rien à perdre. Je ferme tous les samedis pour manifester."

"Je perds peut-être de l'argent mais ça fait trois ans que mes clients n'en ont plus pour faire leurs emplettes chez moi !" - Isabelle, commerçante

Alors Isabelle sera encore là la semaine prochaine. Et celle d'après. Et toutes celles qui suivront jusqu'à ce qu'elle puisse "vivre de son travail."

Ambiance pour l'acte 17 des gilets jaunes à Avignon.

Les manifestants arrivent place de l'horloge à Avignon. - Radio France
Les manifestants arrivent place de l'horloge à Avignon. © Radio France - Marion Bargiacchi
Une banderole accrochée aux grilles près de la préfecture. - Radio France
Une banderole accrochée aux grilles près de la préfecture. © Radio France - Marion Bargiacchi