Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Les Lycéens du nord Franche-Comté toujours mobilisés contre la réforme du bac

mercredi 5 décembre 2018 à 11:12 - Mis à jour le mercredi 5 décembre 2018 à 11:28 Par Jonathan Landais et Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

Depuis le début de la semaine, plusieurs établissements connaissent des perturbations en marge du mouvement des gilets jaunes, comme à Montbéliard et Valentigney dans le Doubs. Les lycéens se mobilisent contre la réforme du baccalauréat.

Une cinquantaine d'élèves ont bloqué le lycée Armand Peugeot, à Valentigney, à 8h ce mercredi
Une cinquantaine d'élèves ont bloqué le lycée Armand Peugeot, à Valentigney, à 8h ce mercredi © Radio France - Manon Klein

Les lycéens du nord Franche Comté sont encore et toujours mobilisés contre la réforme du Bac et le dispositif Parcoursup. Ce mercredi matin à Valentigney, dans le Doubs, une cinquantaine d'élèves ont manifesté devant le lycée Armand Peugeot entre 8h et 9h, mais sans bloquer l'établissement. Certains jeunes ont projeté des œufs à l'extérieur de l'établissement, a constaté sur place une journaliste de France Bleu Belfort Montbéliard. Les lycéens ont prévu de reconduire leur action tous les matins, au moins jusqu'à vendredi.

Réseau de bus perturbé

Sur son compte twitter, le réseau de bus CTPM du Pays de Montbéliard indiquait ce matin que l'arrêt "Lycée Peugeot" n'était plus desservi. Le trafic est revenu à la normale en milieu de matinée ce mercredi.

Mardi matin déjà, plusieurs dizaines d'élèves avaient mené une action devant le lycée Germaine Tillon, à Montbéliard, toujours dans le Doubs. Jeudi matin, à Héricourt, en Haute-Saône, les élèves du lycée Aragon prévoient eux aussi de se mobiliser à partir de 8h, a appris France Bleu Belfort Montbéliard.

Au niveau national, il y a "autour de 200 lycées bloqués, ça fait 5%, c'est à la fois peu et beaucoup", a déclaré ce mercredi matin sur franceinfo Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse. "Mais surtout avec une violence qu'on a jamais vue, ce mouvement est extrêmement violent. Il y a des gens qui n'ont plus de limites. Attention ce qui se passe là est dangereux", a-t-il estimé.