Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Fêtes de la Madeleine 2016

VIDEO | Madeleine de Mont-de-Marsan : la première course de voiture à pédales des Branquignoles

lundi 25 juillet 2016 à 15:17 Par Sébastien Cabrita Dos Santos, France Bleu Gascogne

La traditionnelle course de voiture à pédale de la Madeleine. 14 équipes étaient au départ, en plein centre ville de Mont-de-Marsan. Parmi elles, les Branquignoles. Les cinq amis disputent leur première course avec le tricycle à hélices qu'ils ont construit.

L'équipe de Branquignoles à la fin de la course de voitures à pédales
L'équipe de Branquignoles à la fin de la course de voitures à pédales © Radio France - Sébastien Cabrita dos Santos

Mont-de-Marsan, France

Le premier pilote des Branquignoles, Florian, est au coude à coude avec le champion d'Europe de course de voiture à pédales, Superman. Mais dans la première descente, c'est l'accident. Florian explique : "quand on va trop vite et qu'on dépasse la vitesse du son, la direction lâche".

Le récit des exploits des Branquignoles en reportage tout sonore

La course des Branquignoles en reportage Tout Sonore

Leur objectif, "c'était de commencer la course". Ils ne pensaient même pas la terminer. Mais les 5 amis ont finalement fait mieux qu'espéré. Ils franchissent la ligne d'arrivée en 11ème position.

On va chez les grands-parents, on trouve des vélos, des roues de voiture, un guidon de 103. On soude, un coup de meuleuse et c'est parti — Samuel, l'ingénieur du bolide, réagit pendant la course

Une certitude, les Branquignoles seront de retour l'année prochaine. Romain a passé un moment inoubliable : "On s'est cru au tour de France, tout simplement, avec la foule qui nous encourage. C'est des heures de boulot et de passion pour 45 minutes de course à fond, en sueur, c'est que du bonheur !"

La course en images