Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDEO -"Malheureusement en Touraine, de trop nombreux bâtiments publics dont des écoles renferment encore de l'amiante"

-
Par , France Bleu Touraine

La préfecture d'Indre-et-Loire et la Métropole de Tours lancent une étude sur le coût de la dépollution des îles Aucard et îles aux Vaches. Deux îles polluées par l'amiante. Un matériau cancérigène, véritable bombe à retardement selon l'association de défense des victimes de l'amiante.

Exemple de dépôt sauvage d'amiante ( photo d'illustration
Exemple de dépôt sauvage d'amiante ( photo d'illustration © Radio France - Jean-François Fernandez

Indre-et-Loire, France

C'était entre 2009 et 2012. Lors de travaux sur les puits de captage situés sur les îles Aucard et aux Vaches, des milliers de mètres cubes de déchets amiantés sont laissés sur ces deux îles de Loire. Aujourd'hui, la Préfecture d'Indre-et-Loire et la Métropole de Tours lancent une étude pour chiffrer le coût de la dépollution. 

En attendant, syndicats et association de défense des victimes de l'amiante ont saisi la justice. Une plaine contre X pour mise en danger de la vie d'autrui et non respect de la réglementation sur la gestion des déchets dangereux. 

"C'est un scandale car on sait aujourd'hui que la municipalité de l'époque connaissait les risques. Elle savait qu'il y avait de l'amiante et elle a laissé ses agents travailler sur place sans protection. L'un d'eux est aujourd'hui atteint d'un cancer, d'autres ont également des séquelles mais pas de cancer", André Letouzé, délégué en Touraine de l'ANDEVA, l'association de défense des victimes de l'amiante. 

André Letouzé n'oublie pas non plus les 20 salariés de l'ancien site Everite de Descartes décédés de l'amiante. Et il alerte sur les dangers encore aujourd'hui de l'amiante. Un matériau encore présent dans de trop nombreux bâtiments publics dont des écoles. " On est confronté à une épidémie de cancer broncho-pulmonaire et de mésothéliome et cela malgré une exposition à l'amiante très très faible."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu