Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Montez dans la tour de manœuvres des pompiers de l'Eure

La toute première tour de manœuvres des pompiers de l'Eure a été inaugurée mercredi 27 janvier à Conches-en-Ouche. Haute de 8,5 mètres, elle permet aux sapeurs professionnels et volontaires de se former en toute sécurité. À terme, 14 tours de ce type seront construites dans le département.

Exercice de secours à personne sur la tour de manœuvres pour les pompiers de Conches-en-Ouche
Exercice de secours à personne sur la tour de manœuvres pour les pompiers de Conches-en-Ouche © Radio France - Laurent Philippot

"Un terrain de jeu intelligent", ainsi résume le sapeur-pompier volontaire Laurent l'utilisation de cette  tour de manœuvres, installée juste derrière le centre de secours de Conches-en-Ouche. Un outil qui offre de nombreuses possibilités : "Ça dépend de l'imagination des formateurs" détaille le commandant Hervé Hardy, responsable de la formation et des activités physiques au Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Eure, "Il y a du basique, l'incendie avec l'établissement des tuyaux ou des extinctions dans les étages avec les échelles à main. Il y aussi possibilité de faire du sauvetage ou du secours à personne. Le volume permet également de faire des reconnaissance sous appareil respiratoire isolant en fumée froide".

Au rez-de-chaussée, une porte à effraction pour "s'entraîner avec les outils qui permettent de forcer les portes des appartements ou des maisons" explique le commandant Hardy. Même la toiture de la structure, haute de 8,5 mètres est pédagogique et permet aux sapeurs de progresser dessus et de s'entraîner au tuilage et aux détuilage en cas d'intervention par les toits.

Les sapeurs Jérémy et Laurent, équipés d'une hache et d'un "hooligan tool" s'apprêtent à forcer la porte d'un faux logement situé au rez-de-chaussée de la tour
Les sapeurs Jérémy et Laurent, équipés d'une hache et d'un "hooligan tool" s'apprêtent à forcer la porte d'un faux logement situé au rez-de-chaussée de la tour © Radio France - Laurent Philippot

REPORTAGE - Montez dans la tour de manoeuvres avec les pompiers de Conches-en-Ouche

14 tours de manœuvres prévues 

Il existe déjà une école départementale avec des salles de cours au SDIS à Évreux, mais "on a fait le choix d'avoir des plateaux techniques dispatchés sur le département pour être au plus proche et éviter des allers-retours avec des journées bloquées avec les voyages" avance le patron du SDIS 27, le colonel Emmanuel Ducouret. L'idée, c'est de trouver une tour pour s'entraîner à maximum vingt minutes d'un centre de secours. Le SDIS investit 2,6 millions d'euros dans ce programme, dont 90.000 pour la tour de Conches. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Être au plus proche de ce qu'on va vivre dans l'opérationnel - Colonel Emmanuel Ducouret

La structure mesure 8,5 mètres de haut
La structure mesure 8,5 mètres de haut © Radio France - Laurent Philippot

En plus de la formation journalière, les pompiers ont quarante heures de formation obligatoires, mais dans les faits, c'est bien plus, "un tiers du temps" estime le patron du SDIS. Et les pompiers de Conches n'ont pas attendu pour tester "on a déjà fait deux sessions de formation de maintien et de perfectionnement des acquis" explique le lieutenant Sébastien Dacher, le chef du centre de secours. Ses hommes sont ravis : 

"Ça nous change dans les manœuvres. Avant on faisait du plat, là on peut monter, on peut s'exercer, on peut s'accrocher partout - sapeur première classe Jérémy

"C'est un plaisir de manœuvrer sur des structures comme ça, ça motive !", enchérit enthousiaste Laurent, sapeur pompier volontaire depuis quatre ans. La tour de Conches-en-Ouche est la première du département mais d'autres vont suivre, 14 en tout , avec des équipements plus importants à Bernay, Les Andelys, Louviers-Val-de-Reuil et Évreux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess